Derniers avis ajoutés
2016
2005
2016
2016
2016
2011
1996
2005
2004
2012
2014
2006

Pas son genre - 2014

Réalisé par Lucas Belvaux.

Avec Emilie Dequenne, Loïc Corbery...

Durée : 1h51

 

Synopsis : Clément, jeune professeur de philosophie parisien est affecté à Arras pour un an. Loin de Paris et ses lumières, Clément ne sait pas à quoi occuper son temps libre. C'est alors qu'il rencontre Jennifer, jolie coiffeuse, qui devient sa maîtresse. Si la vie de Clément est régie par Kant ou Proust, celle de Jennifer est rythmée par la lecture de romans populaires, de magazines « people » et de soirées karaoké avec ses copines. Cœurs et corps sont libres pour vivre le plus beau des amours mais cela suffira-t-il à renverser les barrières culturelles et sociales ?

Partager cette fiche...


Notre avis


Par L'Homme.
Par L'Homme.

Je te le dis petit(e) lovenaute, j'ai eu sacrément peur au début : Un appartement, du piano en fond sonore, un homme silencieux (Clément) et une femme qui lui tourne le dos (Isabelle). Sur la joue de celle-ci, une larme perle. Elle lui dit calmement de s'en aller, on comprend qu'il vient de la quitter, comme le font les bobos parisiens sans doute ?... Perso, ça ne s'est jamais passé aussi calmement pour moi. Ok, donc début typique de film français chiant ! (rassure-toi, je ne crois qu'à moitié à mes préjugés sur le cinéma français). Je me doutais bien qu'avec Lucas Belvaux, ce film ne serait pas forcément "optimiste". Non pas qu'il fasse un cinéma pessimiste, mais je ne m'attendais pas non plus à une comédie poilante du début à la fin. Et en fait, je me suis trompé, j'ai ri un peu parfois, et pas seulement de ce qui était drôle d'ailleurs. Le personnage de Clément, interprété par Loïc Corbery, est tellement caricatural qu'il en devient marrant. Bien qu'étant un goujat, ce professeur de philo amoureux de sa liberté, n'en reste pas moins humain ; il ne se délecte pas de la souffrance qu'il inflige aux femmes qu'il quitte, il s'en veut mais le fait pour sa "survie".

 

Clément est finalement ce fameux "mec-qui-ne-veut-pas-s'engager" dont m'ont parlé bon nombre d'amies. C'est là que ce film devient intéressant, c'est une sorte de fable pour adulte sur un couple original dans un monde réaliste, mais avec des personnages caricaturaux rejoignant cette réalité au fur et à mesure. Jennifer (prononcez "Djénifeur", car c'est américain) nous est présentée comme la gentille et jolie coiffeuse, femme sans risque pour Clément, qui va nous surprendre en faisant des efforts sans en avoir l'air pour que sa relation avec ce prof de philo fonctionne (elle qui lit Anna Gavalda, va se mettre à explorer Kant, sur les conseils de son amoureux). Bien qu'aveuglée par son idylle au début, elle va noter les points anormaux dans les réactions de Clément, son manque d'investissement, son apparente décontraction face à leur couple (il ne s'inquiète de rien, n'est pas jaloux, etc.). C'est là que toi, amateur de romantisme, est un peu laissé sur place. Leur histoire est belle et on se met à espérer que les choses se mettent à évoluer dans la même direction qu'une comédie romantique, mais la réalité est bien plus inattendu que cela. Le manque d'intérêt de la part de Clément pour l'extraordinaire Jennifer plombe les moments Looove et transforme le film en cadeau qu'on retire des mains d'un enfant à noël après l'avoir laissé le déballer (et je parle en connaissance de cause).

 

Clément s'interdit de s'engager pour ne pas se fermer aux autres histoires qu'il pourrait vivre. Il le dit clairement dans le film : il aime les femmes énormément, n'en aimer qu'une seule serait trop dommage. Bien que ce ne soit pas tout à fait la clé du bonheur pour tout le monde, sa vision des choses est compréhensible, il y a autant de femmes et d'hommes que d'histoires d'amour, et vivre ces différentes relations ouvre la conscience et nous en apprend beaucoup sur nous-même. Le retour à la réalité lui permettra surement de prendre conscience que sa façon d'agir est extrêmement égoïste. Emilie Dequenne est rayonnante, ça fait du bien de voir une actrice française qui sourit, ce n'était pas arrivé depuis 1992 apparemment (j'ai fait des recherches). Le contraste entre Isabelle, l'ex de Clément, qui pleure en silence dès le début du film et Jennifer, joyeuse et un peu immature, me fait penser à la différence qu'il y a entre le traitement du couple par un bon film d'auteur et par une bonne comédie romantique : On respecte le film d'auteur mais on ira pas le revoir deux fois, alors qu'on n'avoue pas être allé voir la comédie romantique (sauf toi petit(e) lover) mais on la reverra avec plaisir chez soi.

 

"Pas son genre" est un bon film, que j'ai conseillé à des amis parce qu'il faisait écho à des situations vécues. Il est le parfait mix entre l'idylle rêvé d'une comédie romantique et la dure réalité, celle où l'on prend de vraies décisions surprenantes.

 

A déconseiller si vous cherchez une comédie romantique pure et dure.

A conseiller si vous avez connu une relation avec un homme ne voulant pas s'engager.

 

Conclusion

+ Emilie Dequenne est extra.

+ Le charme de Loïc Corbery.

+ Un certain romantisme dans les situations...

- ... freiné par le manque d'investissement de Clément.


 

Moment Looove :
La nuit à l'hôtel.

 

Bande-annonce

On en parle ailleurs sur le site...

8 films d'amour à surveiller au ciné en avril 2014. (jeu., 27 mars 2014)
>> Lire la suite

B.A. (V.F.) : "Pas son genre" avec Emilie Dequenne et Loïc Corbery. (mer., 19 mars 2014)
>> Lire la suite

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    sosame (lundi, 12 mai 2014 18:50)

    Je n'ai pas compris le film de la même manière...
    Déjà j'ai trouvé que Clément faisait des efforts, qu'il n'était pas complètement insensible à Jennifer. De plus, pour moi ce n'est pas un film sur le refus de s'engager, mais plus sur les barrières sociales, un peu comme 'La Vie d'Adèle' (en moins percutant). On voit bien que ses parents (très bourgeois) lui reproche de n'être qu'un simple fonctionnaire ne gagnant pas beaucoup. A coté, Jennifer fait des karaokés...
    La scène de la fête à Arras, quand le couple rencontre la collègue de Clément, est d'ailleurs très frappante.
    Sinon, le film n'est pas mal du tout, mais pas vraiment "lover".

  • #2

    Clément (lundi, 26 mai 2014 21:13)

    Je suis parfaitement d'accord avec Sosame ci-dessus. Ce n'est pas une romcom, donc ça ne parle pas de l'engagement, de l'amour etc. Ca parle tout simplement des conventions sociales, des différences de milieux, tellement fortes, et qui finissent par amener à la destruction complète de ces deux protagonistes.
    On sait dès le départ que ça ne va pas marcher, on pense même que Clément s'amuse avec Jennifer et va la dumper d'un moment à l'autre.

    Mais non, il s'attache, il se sent bien, Jennifer fait des efforts pour le comprendre, et lui paraît également s'adapter. Mais malgré son engagement, malgré leur amour, l'incompréhension entre les 2 milieux est trop forte, et ce qui était une évidence sociologique depuis le départ, fini par avoir raison.

  • #3

    Juliette (jeudi, 29 mai 2014 12:12)

    Je viens de voir ce film, l'histoire romantique n'était pas du tout ce sue j’attendais même si le titre est très explicite: Pas Son Genre. Mais ce qui m'a le plus déçue n'a rien à voir avec l'histoire d'amour. Je suis Arrageoise depuis plus de 10 ans et j'adore ma ville et je trouve que ce film donne vraiment une mauvaise image d'Arras, comme si des pochtrons se bourraient la gueule tous les soirs en chantant des chansons paillardes ! Et la phrase "On ne vit pas à Arras, on y meurt" est sans aucun fondements ! Je pensais qu'à la fin Clément penserait des choses positives sur la ville mais visiblement non ... Conclusion: Venez visiter Arras c'est une magnifique ville !

  • #4

    Marie (dimanche, 01 juin 2014 16:52)

    Je ne peux pas dire que j'ai adoré ce film, ce n'est pas un film que je pourrais adorer. Cependant, je ne me suis pas ennuyée une seconde au cinéma et c'est un film que je reverrai en DVD à l'occasion. Très bonne présentation du film. Effectivement, ce n'est pas une comédie romantique et lorsque je suis allée le voir, je me doutais bien que ce ne serait pas le cas. Par contre, c'est un film sur l'amour et sur le "couple"et toute la thématique de la relation de couple est très intéressante et très bien exploitée tout au long du film. J'ai retrouvé quelques unes de mes propres réflexions sur la relation de couple, la plus importante mise en lumière est que pour qu'une couple fonctionne et dure, il faut que les deux fassent des efforts. Or, Clément n'en fait aucun et l'attitude de Clément lors de la fête à Arras lorsqu'ils croisent une collègue de Clément est l'attitude typique du mec qui ne s'engage pas du tout: mon point de vue de fille ^^ mais il est quand même en "couple" avec Jennifer et il ne la présente même pas. le truc à ne pas faire! surtout que même s'ils ne viennent peut-être pas du même milieu, ce n'est pas parce qu'elle est coiffeuse fan de karaoke et des trucs people ou de Jennifer Aniston, qu'elle est moins intelligente qu'une femme du même milieu que Clément! On le voit bien à travers leurs conversations -ce n'est pas comme s'ils n'avaient rien à se dire- et je me retrouve en fait complètement dans les réflexions de Jennifer sur le couple, etc. il y a juste la fin qui m'a décontenancée car tout le long du film, j'adhérais plutôt bien aux réactions de Jennifer. or, je ne m'attendais pas à ce genre de revirement (pas par rapport à Clément, mais aux autres).

  • #5

    Lucie (dimanche, 08 juin 2014 02:25)

    Film ultra snob qui méprise les provinciaux, les parisiens, les coiffeurs, les philosophes et qui ne se donne même pas la peine de se trouver une fin. C'est du blabla tout le long, les clichés (qu'on aime dans les romcom, c'est le principe) sont ici ridicules. Les meilleurs scènes sont encore celles de karaoké parce qu'il y a enfin quelque chose de sincère.
    Ce film est complètement raté et en plus il est déprimant... Partez en courant !

  • #6

    Lilou (mercredi, 11 juin 2014 18:09)

    Euh L'Homme, Emilie Dequenne est rayonnante justement parce que ce n'est pas une actrice française :D
    Elle est belge et bien belge (oui, il m'arrive d'avoir des élans de patriotisme).
    Pour le reste je suis plutôt d'accord avec la critique. Je m'attendais à une vraie comédie romantique pure et dure (d'ailleurs la bande annonce le laisse croire) mais finalement... il y a une certaine profondeur et un réalisme qui ne sont pas mal venus. Ca porte même à la réflexion sur les différences sociales et culturelles jusqu'à un certain point. Un bon film mais pas une bonne comrom d'après moi.

  • #7

    Aurore (samedi, 07 novembre 2015 19:25)

    Personnellement, j'ai détesté ce film de bout en bout! J'ai hésité à partir dès le début, j'aurais peut-être du, vu la somme de clichés donnés sur les deux personnages, aussi peu réalistes que possible. Et puis tout ces dialogues, et ces lectures, en plus des 40 scènes à l'hôtel, c'est totalement ridicule! Le personnage de Clément est détestable de bout en bout, snob et hautain! Quant à la fin, elle est très peu réaliste aussi. Bref, à voir si vous voulez passer 2h à profondément vous ennuyer.

FilmsdeLover.com a été séduit par Jimdo.fr. Contrat prénuptial. Logo et typographie FDL par la talentueuse Jup. © 2008-2016  

FilmsdeLover.com

Depuis 2008, nous ne parlons sur ce site que des comédies romantiques et des films d'amour. Lisez nos avis, consultez nos dossiers, profitez de nos idées de cadeaux, de musiques, de répliques inspirées de nos films d'amour préférés pour trouver l'inspiration en vue de votre soirée en amoureux avec l'élu(e) de votre coeur, ou bien tout(e) seul(e), sous une couverture et un chocolat chaud à portée de main, les deux seuls cas de figure où la comédie romantique est obligatoire. Bonne visite !
Créé avec amour en Normandie Created with love in Normandy