Derniers avis ajoutés
2016
2005
2016
2016
2016
2011
1996
2005
2004
2012
2014
2006

Ainsi va la vie - 1998

Réalisé par Forest Whitaker.

Avec Sandra Bullock, Harry Connick Jr...

Durée : 1h55

Titre original : Hope floats.


Synopsis : Un stupide "jeu de la vérité" télevisé révèle soudain à Birdee, mère et épouse heureuse, que son mari la trompe avec sa meilleure amie et qu'il s’apprête à divorcer. Effondrée, Birdee retourne chez sa mère, Ramona qui vit dans la petite bourgade texane de Smithville. Dans l'ambiance chaleureuse et désuète de ce lieu inchangé, Birdee revit avec émotion ses souvenirs de jeunesse et refait connaissance avec Justin Matisse, prétendant timide et gauche qui n'a jamais cessé de l'aimer.

>> Partager ce film


Notre avis


Par LoveMachine
Par LoveMachine

Aaah, l'ambiance inimitable des mélodrames américains des années 90. Comme un édredon douillet sous lequel on se glisse pour vivre pendant près de deux heures de grandes émotions, de préférence dans des paysages campagnards baignés de soleil. J'ai déjà dû en parler quelques fois sur ces pages mais j'adore cette ambiance. Le grain de l'image des films des années 90, c'est un truc à part, quelque chose qui te rebalance direct dans une époque révolue. C'est aussi ça la magie du cinéma. A n'en pas douter, "Ainsi va la vie" veut jouer dans la cour des grands mélos romantiques et il a décidé pour ce faire d'y mettre les grands moyens avec moult émotions (pas toujours très bien canalisées et pas toujours très appropriées non plus). On retrouve ainsi au casting la toujours parfaite Sandra Bullock (également productrice du film) associée ici au chanteur-devenu-acteur Harry Connick Jr.


Pourtant, si grands sentiments il y a dans ce "Ainsi va la vie", celui-ci affiche une noirceur à laquelle nous ne sommes pas forcément habitués. Plus qu'une noirceur, c'est une dureté sentimentale qui s'exprime d'ailleurs dès le début du film, dans la première scène. Birdee arrive sur un plateau TV d'une émission nationale pensant avoir gagné un relooking gratos et elle se retrouve finalement assise à côté de sa meilleure amie qui lui annonce en direct que son mari et elle ont une aventure depuis un an et qu'ils veulent se marier. Le tout sous les yeux de la fille de Birdee en pleurs tandis que le public hurle dans tous les sens. BIM. Super hard comme entrée en matière pour la pauvre Birdee qui va apprendre l'humilité en retournant dans sa petite ville natale qu'elle a quittée des années plus tôt en reine du lycée et qu'elle retrouve en femme trompée devant la nation entière, sans le sou et avec sa fille sous le bras.


Heureusement pour elle, sa mère légèrement timbrée (formidable Gena Rowlands) est là pour l'aider à se remettre et cela passe peut-être par une nouvelle aventure amoureuse avec Justin Matisse, qui a un crush sur Birdee depuis des années et qui ressemble désormais à Harry Connick Jr. (aparté : pauvre Harry qui dans ce film se fait appeler par un prénom différent que le sien par l'élue de son coeur, comme dans "P.S. I love you"). Leur relation est bien évidemment celle que l'on attend de voir se développer, en grands amateurs de films romantiques que nous sommes, mais celle-ci, sans être mauvaise loin de là, est un peu bancale. Il y a bien des moments Loooove et la fin arrive relativement bien mais il manque un petit truc, je ne sais pas. En fait cette histoire d'amour n'est qu'un ingrédient de la renaissance de Birdee et elle doit donc laisser la place aux autres arcs scénaristiques du film, le plus important étant la relation entre Birdee et sa fille (Mae Whitman, qui joue excellement bien la petite gamine énervante). Là aussi, la violence émotionnelle est assez hard dans quelques scènes, aussi bien pour la pauvre Birdee que pour la gamine.


D'autant plus que le film ne s'arrête pas là et décide de balancer dans la tronche de Birdee d'autres sacrées épreuves que je ne vais pas spoiler. On peut aussi parler de l'adorable Travis, neveu de Birdee qui vit avec sa grand-mère parce que sa mère (la soeur de Birdee, tu suis ?) l'a abandonné pour aller tenter sa chance à Hollywood. Pfiuuu, n'en jetez plus, on a bien compris que vous vouliez faire pleurer dans les chaumières mais un peu de subtilité n'a jamais fait de mal. Enfin, il y a le grand problème du film, la réalisation de Forest Whitaker, acteur que j'adore mais qui ici pour son second film fait n'importe quoi. C'est bien simple, c'est filmé avec les pieds, monté avec les pieds et les transitions font pitié à un point inimaginable. Il y a aussi un plan à la fin avec une boule à neige qui restera dans les annales des scènes complètement ringardes. La réalisation est ringarde, voilà. Cela concourt à une certaine idée du mélo-téléfilm-de-M6-l'après-midi et c'est dommage parce qu'on peut faire un mélo sans tomber dans ce genre de travers. Malgré tous les reproches que j'ai pu lui faire, le film se laisse regarder avec plaisir et la bluette sentimentale est appréciable quand même. Ce n'est pas le mélo de la décennie certes mais dans sa catégorie très spécifique, il fait quand même son boulot.


Conclusion

+ Sandra Bullock et Gena Rowlands, toujours au top.

+ L'ambiance du film.

+ L'histoire d'amour.

- Une certaine violence sentimentale.

- Beaucoup de différentes petites histoires pas toutes nécessaires et qui alourdissent l'ensemble.


 

Moment Looove :
La soirée country et la fin.

 

Bande-annonce

Écrire commentaire

Commentaires : 0
FilmsdeLover.com a été séduit par Jimdo.fr. Contrat prénuptial. Logo et typographie FDL par la talentueuse Jup. © 2008-2016  

FilmsdeLover.com

Depuis 2008, nous ne parlons sur ce site que des comédies romantiques et des films d'amour. Lisez nos avis, consultez nos dossiers, profitez de nos idées de cadeaux, de musiques, de répliques inspirées de nos films d'amour préférés pour trouver l'inspiration en vue de votre soirée en amoureux avec l'élu(e) de votre coeur, ou bien tout(e) seul(e), sous une couverture et un chocolat chaud à portée de main, les deux seuls cas de figure où la comédie romantique est obligatoire. Bonne visite !
Créé avec amour en Normandie Created with love in Normandy