Derniers avis ajoutés
2016
2005
2016
2016
2016
2011
1996
2005
2004
2012
2014
2006

Take this waltz - 2013

Réalisé par Sarah Polley

Avec Michelle Williams, Seth Rogen, Luke Kirby...

Durée : 1h45

 

Synopsis : Quand Margot, 28 ans, rencontre Daniel, l'alchimie est immédiate. Épouse heureuse de Lou, elle réprime cette attirance aussi soudaine qu'inattendue. Lorsqu'elle découvre que Daniel habite depuis peu dans sa rue, Margot voit ses certitudes vaciller.

 

Sortie en DVD ce 15 mai 2013.

Partager cette fiche...


Notre avis

Par LoveMachine.
Par LoveMachine.

Dieu sait que j'avais envie de voir "Take this waltz", depuis ses premières images vues dans une bande-annonce américaine et malgré sa sortie française repoussée sans cesse depuis fin 2011. Mais le voilà enfin et même si la note semble dure, elle ne traduit finalement qu'une déception immense sur quelques points précis du film qui plombent malheureusement sa portée romantique.

 

Pour faire simple, "Take this waltz" est le "Sur la route de Madison" ou le "Brève rencontre" des années 2010, avec tout ce que cela implique de bonnes choses et de très mauvaises choses. L'histoire est sensiblement la même puisque l'on y suit la rencontre d'une femme mariée avec un voisin qui va réveiller en elle des sentiments qu'elle avait oubliés depuis longtemps malgré l'existence confortable qu'elle mène auprès de son mari, coincée dans une relation où toute passion a disparu mais où l'amour demeure. Aux plaines du comté de Madison se substitue la banlieue de Toronto au Canada mais la même moiteur d'une soirée d'été règne, perceptible sur chaque plan, dans chaque scène.

 

La photographie du film est sublime. Les couleurs pastels un peu délavées font de chaque plan une oeuvre d'art, une composition subtile dans laquelle on a qu'une envie : passer de l'autre côté de l'écran pour découvrir ce quartier, cette moiteur, et si possible avec la même bande-originale que celle du film, parfaite en tous points. Les acteurs masculins sont extra, à commencer par Seth Rogen qui trouve ici enfin un rôle à l'opposé de ce qu'il fait d'habitude dans le rôle du mari aimant mais peut-être pas assez à l'écoute des sentiments de sa femme, jouée par Michelle Williams. J'ai eu plus de mal avec son rôle à elle, sans savoir si c'est dû à l'écriture ou à son jeu. Margot fait presque gamine par bien des aspects, une gamine complètement paumée dans sa vie, dans ses sentiments vis-à-vis du trouble-fête, le charmant Luke Kirby (qui a tapé dans l'oeil de Melle LoveMachine).

 

Certaines scènes romantiques du film touchent au petit miracle. Bien filmées, magnifiquement mises en musique, jolies comme tout, l'amour exhude par tous les pores de la pellicule malgré ce grand mur infranchissable qu'est le mariage. C'est calme, c'est doux, les corps s'entremêlent, se frôlent, s'échappent, les émotions affleurent et c'est juste excellent. Mais...

 

Oui, il y a un "Mais". Un gros "Mais". Un énorme "Mais". Vous vous souvenez quand je disais que "Take this waltz" était le "Sur la route de Madison" des années 2010 ? Il a en effet toute la puissance émotionnelle de son aïeul mais est complètement gâché par la crudité visuelle et sonore typiques des pires comédies romantiques américaines des années 2000. Chaque scène un tant soit peu romantique trouve automatiquement et systématiquement son contrepoint immédiat dans l'évocation de la brutalité plan-plan des relations amoureuses, comme si Sarah Polley, la réalisatrice, se disait "Olala, c'est un peu trop romantique là, va falloir que je mette une fille en train de pisser plein cadre, ou une bonne scène de sexe bien glauque pour casser toute cette ambiance que je viens si gentiment de mettre en place, parce que la vraie vie, c'est aussi ça". Certes. Mais là où il suffisait à Clint Eastwood et Meryl Streep d'un regard, d'une courte réplique pour comprendre l'état émotionnel de cette femme prisonnière de sa cage dorée qu'est la monotonie du mariage face à la passion dévorante, c'est ici lourdement illustré, platement terre-à-terre, une caricature de réalisme pré-mâchée, à des années-lumières de la délicatesse d'Eastwood par exemple ou la retenue de David Lean. C'est malheureusement un des traits de notre époque, cette impossibilité à suggérer, cette nécessité de tout montrer à l'écran et c'est fort dommage.

 

Une fois, ok, pourquoi pas mais ce retour au réel dans toute sa brutalité est systématique. C'est probablement voulu d'ailleurs par Polley mais ce n'est pas ce que je voulais voir dans ce film. Je voulais encore plus de tendresse, de romantisme comme on peut en voir au début de la seconde partie du film où on a le droit à pas mal de jolies scènes, d'instants poignants et déchirants. Malheureusement, cette partie est très vite contrebalancée par une fin que j'ai trouvé en décalage complet avec le ton romantique du film. Je dis souvent que j'aime voir dans les films romantiques les "après", ce qu'il se passe après qu'un couple parvienne enfin à se mettre ensemble. Ici, je ne voulais pas savoir. Je voulais que ça se termine sur ce bord de lac mais j'ai eu le droit malheureusement à ce contrepoint réaliste, dans toute sa cassante (et romantiquement castrante) "vérité".

 

Encore une fois, c'était sans doute voulu mais je n'ai maintenant qu'une seule envie : reprendre le film et le monter à ma façon en virant toutes ces scènes inutilement crasses pour me faire un petit condensé d'une heure et dix minutes de scènes magiques, loin des interférences. Au final, le film est à l'image de Margot : incapable de choisir un axe, un pilier sur lequel s'appuyer, perdu entre une vision romantique (presque gamine) de l'amour naissant et une vision plus réaliste, plus crue des relations de couple et de la passion qui déferle. Les amateurs apprécieront mais ami(e)s fleur bleue, vous êtes prévenu(e)s.

 

A conseiller si vous avez aimé "Blue valentine" pour le côté réaliste et "Sur la route de Madison".

 

Conclusion

+ Une photographie sublime.

+ La bande-originale magnifique.

+ De très bons acteurs.

+ De vrais moments de grâce...

- ... toujours gâchés par des moments brutaux.

- Des anti-climax crus et cruels pour chaque moment romantique.

- La fin, bonne à être écourtée de 20 minutes.


 

Moment Looove :
La scène dans la piscine. Pas la première, la deuxième. Et celle sur le manège.

 

Bande-annonce

On en parle ailleurs sur le site...

Nouvelle B.-A. de "Take this waltz" avec Michelle Williams et Seth Rogen. (jeu., 05 avril 2012)
>> Lire la suite

B.-A. : "Take this waltz" avec Michelle Williams, Seth Rogen et Luke Kirby. (ven., 30 mars 2012)
>> Lire la suite

3 extraits de "Take this waltz" avec Michelle Williams et Seth Rogen. (sam., 01 oct. 2011)
>> Lire la suite

Michelle Williams et Seth Rogen tombent amoureux devant la caméra de Sarah Polley. (lun., 19 avril 2010)
>> Lire la suite

Écrire commentaire

Commentaires : 0
FilmsdeLover.com a été séduit par Jimdo.fr. Contrat prénuptial. Logo et typographie FDL par la talentueuse Jup. © 2008-2016  

FilmsdeLover.com

Depuis 2008, nous ne parlons sur ce site que des comédies romantiques et des films d'amour. Lisez nos avis, consultez nos dossiers, profitez de nos idées de cadeaux, de musiques, de répliques inspirées de nos films d'amour préférés pour trouver l'inspiration en vue de votre soirée en amoureux avec l'élu(e) de votre coeur, ou bien tout(e) seul(e), sous une couverture et un chocolat chaud à portée de main, les deux seuls cas de figure où la comédie romantique est obligatoire. Bonne visite !
Créé avec amour en Normandie Created with love in Normandy