Derniers avis ajoutés
2016
2005
2016
2016
2016
2011
1996
2005
2004
2012
2014
2006

Emma l'entremetteuse - 1997

Réalisé par Douglas McGrath

Avec Gwyneth Paltrow, Greta Scacchi, Jeremy Northam...

Durée : 1h55

Titre original : Emma

 

Synopsis : Une jeune et jolie fille qui s'ennuie dans une petite ville de l'Angleterre du XIXe siecle se met dans la tête de chercher un mari pour sa nouvelle amie.

Partager cette fiche...


Un avis


Par Valmont (Lovenaute).
Par Valmont (Lovenaute).

Parlons aujourd'hui d'un film assez méconnu tiré de l’œuvre de la romancière anglaise Jane Austen, "Emma l'entremetteuse". Réalisé en 1997 par Douglas McGrath, cette histoire relate l'attitude d'une jeune femme qui joue les entremetteuses, ou comment l'oisiveté peut amener à commettre des erreurs de jugement. Au début du XIXe siècle, Emma Woodhouse vit dans une petite ville de l'Angleterre dans un domaine du nom de Hartfield. La demoiselle s'ennuie à mourir. Si, si lovenaute surbooké, ça existe !Il faut dire qu'à l'époque, les jeunes gens quelque peu fortunés essayent de tuer le temps du mieux qu'ils peuvent : bals et réceptions, villégiature, boutiques, chasse, cartes et j'en passe. Comme le dit la narratrice, « les intrigues de salons suscitent bien plus d'intérêt que les prouesses militaires ». Cette oisiveté est particulièrement bien illustrée ici : voulant prendre soin de sa nouvelle amie, Harriet Smith, Emma se met en tête de lui trouver un mari. Ce rôle d'« entremetteuse » est plutôt mal venu pour une si jeune fille puisqu'en général, ce sont les femmes d'âge mûr qui se chargent de ce genre de choses. Première faute de goût.

 

Par ailleurs, elle analyse complètement de travers les attitudes, les regards que peuvent s'échanger les différents protagonistes, ne se doutant pas que ses intrigues peuvent conduire au désastre. A contrario, elle ignore ce qui ne doit pas l'être. Deuxième faute de goût. Enfin, elle s'occupe activement d'autrui mais se néglige elle-même, ne voyant pas ce qui saute aux yeux : deux prétendants. Troisième faute de goût ! Je qualifierai Emma de papillon : d'une intelligence indéniable, son attitude frivole, inconséquente et vaniteuse gâche son élégance et sa beauté naturelle. Malgré ses jolies manières et son érudition, cette jeune fille accomplie (comme dirait Darcy) est dotée de pas mal de défauts dont l'hypocrisie : on s'en aperçoit notamment lorsqu'en ville, elle évite Miss Bates ou lui profère des méchancetés lors du pique-nique. Elle est têtue car elle persiste dans ses intrigues alors qu'on la met gentiment en garde. Son orgueil l'empêche d'ouvrir les yeux et elle est d'un snobisme éhonté. Elle manipule et calcule en toute innocence ! C'est possible, je t'assure lovenaute. Ce côté agaçant pourrait presque nous la rendre antipathique : heureusement, il y a son fidèle ami Mr Knightley, qui l'estime suffisamment pour lui faire prendre conscience de son attitude : il n'hésite pas à lui dire ses 4 vérités. À partir de là, un changement s'opère, vous le verrez vous-même.

 

Le film suit le roman de Jane Austen à la lettre, n'évitant pas certaines longueurs et platitudes. L'histoire se déroule à son rythme, lentement, parfois même trop lentement. C'est un film plus centré sur la psychologie des personnages : c'est LE point fort de Jane Austen, nous l'avons vu dans "Orgueil et Préjugés" ou encore "Raison et Sentiments". Son analyse critique de la bonne société anglaise du XIXe siècle en fait un témoin indispensable de son époque. J'ai aimé le traitement des personnages. Les décors du film sont charmants et centrés sur l'aisance d'Emma : une belle demeure, un beau jardin, assez idyllique, presque trop, des activités de son rang (peinture, broderie, tir à l'arc). Parfois de belles images de sous-bois ou de campagne... La musique est tout naturellement celle jouée à l'époque : violon, piano-forte, harpe avec un clin d’œil cependant au couple Darcy/Elizabeth d' Orgueil et Préjugés, série de la BBC de 1995 (même musique, même pas lors de la danse intitulée Mr Beveridge's Maggot, assez solennelle et surannée. Cette fois, elle est dansée par Emma/Knightley. L'ensemble est léger et primesautier, très agréable).

 

Les costumes sont très réussis, dans les tons pastels, seyant à la plupart des personnages. La plupart des scènes sont réjouissantes, soit par leur humour, soit par leur situations. J'adore la scène du tir à l'arc, celle aussi où Emma rend visite à des indigents qui nous la montre sous un jour nouveau et inattendu, la scène de la berline, du chant au piano forte. L'interprétation de Gwyneth Paltrow ("Shakespeare in Love") est parfaite en tout point : elle incarne Emma avec conviction et justesse, jouant de petits sourires ou de regards en coin. Le rôle masculin est tenu par Jeremy Northam qui est également impeccable dans son personnage de Knightley. Il est charmant et charmeur, séduisant juste ce qu'il faut, attentif et amical envers Emma. Un rôle bien incarné par cet acteur britannique qu'on avait déjà vu dans "Gosford Park". Les seconds rôles sont tous succulents ! J'adore Miss Bates, agaçante à souhait, Miss Smith, niaise au possible ou encore Mrs Elton, vaniteuse et ridicule. Toute cette pléiade d'acteurs sont de parfaits faire-valoir aux deux héros du film.

 

Sans être omniprésent tout au long du film, on perçoit néanmoins la « romantic touch » de Jane Austen. Le charme des décors nous permettent de laisser aller notre imagination à rêver qu'Emma s'aperçoive enfin qu'elle est courtisée. Seuls les regards obliques accompagnés d'un léger sourire identifie facilement le prétendant. C'est discret mais ça fonctionne. On s'agace, on trépigne : mais ouvre les yeux Emma ! Le jeu de la jalousie fait son apparition et ce n'est que lorsqu'on est sur le point de perdre ce qu'on a de plus cher qu'on a le déclic. La scène finale ravira les amateurs de films romantiques, les deux héros manquant presque leurs aveux.

 

Cher lovenaute surbooké, prends le temps de te poser : si tu as aimé l'ambiance d' "Orgueil et Préjugés", tu aimeras celle d'"Emma", où les non-dit et les sous-entendus sont légions. L'époque géorgienne te permettra de te dépayser et en même temps de séduire l'élu(e) de ton cœur.

 

Conclusion

+ L'ambiance géorgienne

+ Les acteurs

+ L'histoire

 

- Quelques longueurs et platitudes

 

Moment Looove :
La scène finale.

 

Bande-annonce

On en parle ailleurs sur le site...

13 films d'amour en costumes se déroulant en Angleterre entre le XVIème et XIXème siècle. (ven., 10 oct. 2014)
>> Lire la suite

7 films romantiques adaptés de l'œuvre et de la vie de Jane Austen. (ven., 28 oct. 2011)
>> Lire la suite

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    MyLoveQ (jeudi, 15 mars 2012 21:08)

    J'ai bien aimé cette version d'Emma, mieux que celle avec Kate Beckinsale, datant de la même année, si je ne me trompe. Par contre, aucune version n'égalera jamais, selon moi, la toute récente avec Romola Garai :)

  • #2

    Zoé (dimanche, 28 octobre 2012)

    J'ai trouvé la version de la BBC bien meilleure ;)(comme tous les livres de Jane Austen, mieux à la BBC :))

  • #3

    Alice (samedi, 22 décembre 2012 00:07)

    Emma est un des films que je préfère. Le film reprend le livre de J. Austen presque à la lettre et Jeremy Northam joue exactement le rôle de M.Knightley à la perfection. J'ai adoré la scène où Emma joue du piano :)

  • #4

    Aurore (samedi, 05 janvier 2013 18:08)

    Ce film est trop court, après avoir lu et regarder la version avec Romola Garai,je suis assez décu de cette version. Mais elle reste tous de même bien joué et divertissante.

FilmsdeLover.com a été séduit par Jimdo.fr. Contrat prénuptial. Logo et typographie FDL par la talentueuse Jup. © 2008-2016  

FilmsdeLover.com

Depuis 2008, nous ne parlons sur ce site que des comédies romantiques et des films d'amour. Lisez nos avis, consultez nos dossiers, profitez de nos idées de cadeaux, de musiques, de répliques inspirées de nos films d'amour préférés pour trouver l'inspiration en vue de votre soirée en amoureux avec l'élu(e) de votre coeur, ou bien tout(e) seul(e), sous une couverture et un chocolat chaud à portée de main, les deux seuls cas de figure où la comédie romantique est obligatoire. Bonne visite !
Créé avec amour en Normandie Created with love in Normandy