Derniers avis ajoutés

2018
2018
2005
2013
2018
2017
2018
2017
2017
1995
2014
1988

When we first met - 2018

Réalisé par Ari Sandel.

Avec Alexandra Daddario, Shelley Hennig, Adam Devine...

Durée : 1h37.

 

Synopsis : Grâce à un photomaton magique qui lui permet de remonter dans le temps, Noah revit la soirée où il a rencontré Avery pour comprendre ce qui n'a pas fonctionné entre eux.

 

Disponible sur Netflix.

>> Partager ce film...


Notre avis


Par LoveMachine
Par LoveMachine

J'ai déjà raconté sur l'un des avis publiés sur ce site comment chaque film d'amour que je regarde commence avec 10 roses dans ma tête et que cette note change en temps réel, généralement à la baisse, en fonction des divers éléments qui me plaisent ou me déplaisent dans le film. Dans le cas de "When we first met", cette note est descendue jusqu'à 3 roses vers le milieu du film avant de bien se reprendre dans le dernier acte pour terminer en trombe. Cela représente bien ce qu'est le film selon moi : une bonne surprise bien cachée derrière les atours d'une comédie romantique assez bof qui met du temps à se mettre en place.

 

Il y avait de quoi être inquiet quand on voit le synopsis et la bande-annonce : un gars voyage dans le temps pour tenter de séduire la fille de ses rêves, encore et encore. On est à l'extrême "creepy" sur l'échelle du film d'amour avec voyage temporel quand on lit cette prémisse et on peut aussi raisonnablement se demander quelle relation d'amour peut se construire sur une telle base faite d'allers et de retours successifs dans le temps. Dans "Un jour sans fin" par exemple, Phil faisait le même constat après ses multiples allers-retours dans l'espoir de séduire Andie McDowell : rien ne sert de forcer le destin, il vaut mieux parfois lâcher prise.

 

"When we first met" n'a pas la finesse d'"Un jour sans fin". Il vaut mieux par exemple avoir un haut seuil de tolérance aux pitreries d'Adam Devine pour supporter le film. Il est de chaque plan, à faire mimiques et cabotinages et balancer des blagues. Certaines sont d'ailleurs assez marrantes donc quiconque peut le supporter passe un bon moment. Au bout d'une heure, on commence à fatiguer un peu de ce scénario qui amène cependant une petite subtilité au twist des voyages temporels, puisque suite à ses retours dans le temps, Noah se réveille trois ans après pour assister aux conséquences de ses choix lors de cette journée fatidique de 2014 où il a rencontré Avery pour la première fois. C'est bien dans l'idée mais au bout de la 3ème fois, on commence à saturer et c'est là qu'on se demande si c'est vraiment tout ce qu'a à apporter le film.

 

C'est alors que celui-ci opère un dernier changement, très malin et original qui change complètement la dynamique amoureuse du film et remet en perspective ce scénario. Je n'irai pas plus loin pour ne pas gâcher l'histoire mais disons que la fin est extrêmement satisfaisante. Si j'ai déjà parlé d'Adam Devine, il faut également parler des trois autres seconds rôles principaux. Alexandra Daddario ne joue pas très bien mais rien de méchant non plus. Robbie Amell n'a pas un rôle très développé non plus mais il s'en tire bien. La véritable révélation du film est Shelley Hennig, la meilleure amie d'Avery, qui apporte ce qu'il faut d'humour pince-sans-rire en contrepoint aux pitreries d'Adam Devine.

 

La bande-annonce ne vend pas véritablement le film au-delà de ce que vous pouvez tolérer d'Adam Devine. Mais je me demande aussi si ce n'est pas pour volontairement induire en erreur sur le film, surtout quand celui-ci est réalisé par le mec derrière "Le DUFF", qui parvenait déjà bien à aller au-delà de son point de départ de teen movie. Dans tous les cas, regarder le film avec ce que l'on imagine être son histoire est la meilleure façon d'être surpris. Donc apportez-y tous vos clichés et préjugés basés sur la bande-annonce et vous devriez y trouver votre compte.

 

Conclusion

+ Scénario qui se dépatouille assez bien de la trame classique "amour" + "voyage temporel".

+ Shelley Hennig, révélation du film.

+ Beaucoup de moments romantiques.

+ Assez drôle par moments.

- Il faut supporter les pitreries d'Adam Devine.

- Baisse de rythme au milieu assez significative.


 

Moment Looove :
La première rencontre entre Avery et Noah, la troisième aussi et la fin.

 

Bande-annonce

On en parle ailleurs sur le site...

B.-A. : "When we first met" avec Alexandra Daddario et Adam Devine. (lun., 05 févr. 2018)
>> Lire la suite

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Lulu (mardi, 13 février 2018 23:30)

    J'ai regardé ce film vraiment sans aucun espoir, et j'ai failli arrêter au premier tiers environ... Et finalement il vaut le coup ! Le changement de cap est vraiment plaisant et fait (presque) oublier qu'Adam Devine est insupportable dans certaines scènes. Un bon film de lovers, qui (assez rare de nos jours) nous surprend ! Donc totalement d'accord avec la critique ;)

FilmsdeLover.com a été séduit par Jimdo.fr. Contrat prénuptial. Logo et typographie FDL par la talentueuse Jup. © 2008-2017  

Retrouvez-nous sur Internet :

FilmsdeLover.com

Depuis 2008, nous ne parlons sur ce site que des comédies romantiques et des films d'amour. Lisez nos avis, consultez nos dossiers, profitez de nos idées de cadeaux, de musiques, de répliques inspirées de nos films d'amour préférés pour trouver l'inspiration en vue de votre soirée en amoureux avec l'élu(e) de votre coeur, ou bien tout(e) seul(e), sous une couverture et un chocolat chaud à portée de main, les deux seuls cas de figure où la comédie romantique est obligatoire. Bonne visite !
Créé avec amour en Normandie Created with love in Normandy