Derniers avis ajoutés

2017
1995
2014
1988
2007
2017
2017
2016
2017
1986
2016
2017

Hector et la recherche du bonheur - 2015

Réalisé par Peter Chelsom.

Avec Rosamund Pike, Simon Pegg, Toni Collette...

Durée : 2h

Titre original : Hector and the search for happiness.

 

Synopsis : Quand il réalise que ses patients sont heureux, Hector, un psychanalyste londonien entre en crise... Il se met alors à la recherche du bonheur en parcourant le globe.

>> Partager ce film...


Notre avis


Par LoveMachine
Par LoveMachine

Je ne sais pas ce que tout le monde trouve à Simon Pegg. Voilà, c'est dit. Je ne le trouve pas si bon acteur ni même très drôle. Forcément, pour un film comme "Hector et la recherche du bonheur", c'est un peu dommage car Pegg est de chaque plan et que ne pas l'aimer empêche de facto d'apprécier pleinement le film. Si vous êtes fan du bonhomme par contre, pas de soucis, vous devriez en avoir pour votre argent. Pegg joue donc Hector, un psychiatre londonien fortuné et en couple avec la sublime Rosamund Pike. Sauf qu'il n'est pas heureux le petit chou. L'amour, l'argent, ça ne lui suffit pas et il décide donc de tout plaquer quelque temps pour voyager dans le monde (sans sa copine) et découvrir ce qui rend les gens heureux. Pour cela, il consigne tout dans un journal. Le pitch ressemble quand même furieusement à celui de "Walter Mitty", à ceci près que le personnage de Walter Mitty est 100 fois plus attachant qu'Hector.

 

Première chose que fait le coincé Hector dans sa quête du bonheur ? Partir en Chine, faire la fête et tromper sa copine avec une prostituée de luxe chinoise (mais bon, il ne savait pas que c'était une prostituée, vous comprenez). Lentement mais sûrement, on commence à se demander si la raison pour laquelle Hector n'est pas heureux, ce n'est pas tout simplement parce qu'il est un petit peu con. Oh, il y a bien quelques passages oniriques qui montrent qu'Hector est un grand enfant au fond, un peu rêveur mais plutôt que les rêves, j'ai tendance à considérer que ce sont les actes qui font la personne. Et Hector est sans doute la personne la moins attachante d'une galerie de personnages plutôt agréables au demeurant. Il y a donc Rosamund Pike dans un rôle sacrifié au possible et dont on ne comprend pas très bien pourquoi elle ne quitte pas Hector après que celui-ci a décidé de découvrir le sens de la vie sans elle. Il y a l'ancien meilleur pote d'Hector, médecin en Afrique, auprès de qui Hector va découvrir la "vraie vie" et apporter du bonheur aux habitants désœuvrés. Il flotte sur toute cette partie-là un tout petit fumet un peu nauséabond, avec le blanc fortuné qui apporte le bonheur par sa seule présence aux populations locales qui chantent et dansent. On croise aussi une flopée de caméos d'acteurs comme Stellan Skarsgard, Christopher Plummer ou Jean Reno qui n'avaient vraisemblablement rien de mieux à faire que de tourner dans ce film.

 

Puis arrive enfin le clou du spectacle, avec cette dernière partie mettant en scène l'ex d'Hector, celle qui lui aurait échappé et en fait, on comprend que cette recherche du bonheur d'Hector n'est qu'une crise de la quarantaine mal cachée. C'est ce personnage (incarné par la toujours géniale Tonie Collette) qui remet les pendules à l'heure d'Hector, accroché depuis des années à un fantasme de femme du passé qui l'aurait empêché de s'impliquer dans le présent. C'était bien la peine de faire le tour du monde et de balancer des banalités sur le bonheur pour en arriver à la conclusion qu'il était juste relou, que son ex l'a aimé mais qu'elle est passée à autre chose, à de meilleures choses, et que lui aussi devrait faire de même. Le film ne lève d'ailleurs jamais vraiment l’ambiguïté des sentiments d'Hector sur sa copine : finit-il avec elle parce que son ex ne voulait plus de lui ou parce qu'il l'aimait vraiment ? On a donc connu plus romantique mais la -jolie - fin permet enfin à Hector de comprendre ce que nous autres spectateurs avions compris depuis le début : qu'il était un pauvre type déjà bien heureux d'avoir trouvé en le personnage de Rosamund Pike quelqu'un prêt à l'aimer pour ce qu'il est. Il en faut bien une parce que je ne suis pas sûr d'être prêt à aimer Hector après avoir vu ce film.

 

Conclusion

+ Belle tripotée d'acteurs.

+ Une scène pas trop mal à la fin.

+ Bonne musique.

- Le personnage de Simon Pegg est à baffer.

- Sous-sous "Walter Mitty".

- Peu romantique quand on y pense.


 

Moment Looove :
La fin, lors de l'expérience.

 

Bande-annonce

On en parle ailleurs sur le site...

Simon Pegg cherchera l'amour dans "Hector and the search for happiness". (jeu., 04 avril 2013)
>> Lire la suite

Écrire commentaire

Commentaires : 0
FilmsdeLover.com a été séduit par Jimdo.fr. Contrat prénuptial. Logo et typographie FDL par la talentueuse Jup. © 2008-2017  

Retrouvez-nous sur Internet :

FilmsdeLover.com

Depuis 2008, nous ne parlons sur ce site que des comédies romantiques et des films d'amour. Lisez nos avis, consultez nos dossiers, profitez de nos idées de cadeaux, de musiques, de répliques inspirées de nos films d'amour préférés pour trouver l'inspiration en vue de votre soirée en amoureux avec l'élu(e) de votre coeur, ou bien tout(e) seul(e), sous une couverture et un chocolat chaud à portée de main, les deux seuls cas de figure où la comédie romantique est obligatoire. Bonne visite !
Créé avec amour en Normandie Created with love in Normandy