Derniers avis ajoutés
2016
2005
2016
2016
2016
2011
1996
2005
2004
2012
2014
2006

ven.

19

oct.

2012

9 marques qui ont utilisé le film romantique à des fins promotionnelles.

Peut-être n'y faisions-nous pas attention auparavant, mais nous avons eu l'impression en 2012 que les marques revenaient à la charge romantique quand il s'agissait de vendre quelque chose. Pas forcément des pubs, mais des courts-métrages destinés à être vus sur le Web pour ravir les âmes romantiques et forcément, donner un bon a priori de la marque. On y revient dans notre article.

MAJ 03/08/2013 : Ajout de "Roshambo", mini-série romantique commandée par Free People, une marque de fringues et "Modern/Love", court-métrage romantique par Intel et la chaine d'hôtels W.

Target et "Falling for you".

On commence avec peut-être l'exemple de ce qu'il ne faut absolument pas faire. Target est une marque de supermarchés américaines qui a sorti son chéquier pour se payer récemment "Falling for you", une comédie romantique publicitaire avec des stars comme Kristen Bell ou Nia Long. Le but de cette production ? Présenter en 3 épisodes et un défilé live la collection automne-hiver de fringues du magasin. L'histoire est navrante de nullité mais en 3 fois 3 minutes, c'est trop peu pour vraiment développer des personnages. Je n'ai pas eu le courage de regarder le défilé live de 30 minutes qui doit clôturer l'histoire mais cela prouve bien que le côté publicitaire de ce genre de productions doit être discret sans être trop imposé/imposant.

Intérêt romantique :


 
Virgin et "Departure Date".

Nous en avons parlé cette semaine sur FilmsdeLover, et c'est même le court-métrage qui a provoqué cet article. "Departure date" est une commande de Virgin, qui fait à peu près tout, de compagnie aérienne à fabricant de cola. Elle est sensée mettre en valeur les avions de la compagnie aérienne et y arrive plutôt bien.

 

Tout le côté publicitaire est en fond d'intrigue et ne s'invite jamais trop devant. On voit de temps en temps le sigle de la marque, mais c'est de bonne guerre. La production est d'une très bonne qualité, avec une réalisatrice pro et des acteurs connus aussi. Petit bémol, le manque de sous-titres français ou étrangers qui réserve ce beau petit court-métrage aux anglophones.

Intérêt romantique :


 
Nespresso et "Apricot".

Pour un galop d'essai en 2010, c'est une belle réussite que ce "Apricot" (Abricot, du nom du goût du café au centre de l'intrigue). Deux personnes dans un restaurant se parlent, se découvrent et se confient des choses. Pourtant le café, et son goût plus particulièrement, va les rapprocher pour une raison précise. Certains passages sur l'enfance rappellent Terence Malick ou Sofia Coppola (n'ayons pas peur de citer des noms) et la musique a d'étranges sonorités pas très éloignées de Sigur Ros. Ce qui affleure par dessus-tout, c'est l'extrême délicatesse de l'ensemble, malgré une intrigue qui aurait pu être un peu plus explicite par endroits. N'en reste pas moins que ce petit film fait mouche. C'est en français en plus.

Intérêt romantique :


 
Chanel et "Chanel n°5".

Jean-Pierre Jeunet et sa mise en images si particulière, Audrey Tautou et son charme, l'Orient-Express et son mystère, ce long spot publicitaire pour "Chanel N°5" est pourtant un peu trop marqué "pub" et pas assez "court-métrage", ce qui le rend limite pour cette sélection.

 

Il n'en reste pas moins que les images sont belles et qu'il y a des sentiments à revendre, malgré une intrigue un peu mince. Moyen + donc.

Intérêt romantique :


 
Intel & Toshiba et "The beauty inside".

En août, nous avons vibré pour les aventures d'Alex et Leah, largement sponsorisées par Intel et Toshiba pour vendre des ordinateurs portables. Si leur logo apparait au début de chaque épisode, le court-métrage en lui-même ne le montre quasiment pas.

Tant mieux parce que l'histoire en elle-même est superbement romantique et délicatement mis en images par le réalisateur de "Like crazy". Le seul reproche que nous avons formulé dans notre critique est la courte durée de l'ensemble, 6 épisodes pour un total de 45 minutes là où un ou deux épisodes de plus auraient été parfait. En plus, c'est sous-titré en français. Aucune excuse.

 

>> Voir tous les épisodes.

Intérêt romantique :


 
Schweppes et "Signs".

"Signs" est un peu différent des autres dans la mesure où ce n'est pas vraiment une pub pour Schweppes (non, ils préfèrent faire des pubs bien pourries avec Uma Thurman à la place) mais plutôt un court-métrage sélectionné pour le Schweppes Short film Festival et pour lequel il fallait faire apparaitre une bouteille de la marque.

 

C'est aussi peut-être pour ça que "Signs" est aussi magnifique, parce que le côté pub est réduit à son strict minimum pour mieux laisser la place à cette très très jolie histoire d'amour entre deux personnes. Beaucoup plus vendeur que tous les "Schweppes ? You mean sex Uma ?" de cette pub actuelle que je déteste, comme vous l'aurez compris.

Intérêt romantique :


 
Free People et "Roshambo".

Pour vendre des fringues avec une mini-série romantique, on peut (mal) faire comme Target ou alors on peut aussi (bien) faire comme Free people, la boutique de fringues à l'origine des trois épisodes de "Roshambo", sortis pendant l'année 2013.

 

On y suit l'histoire de deux amoureux de leur première rencontre à leur retrouvailles en passant par quelques péripéties annexes dans l'entre-deux et ce à travers le monde. C'est filmé à la Instagram, avec des filtres, des lens flares etc mais la musique est bien trouvée, les images sont jolies, les acteurs sont cools et l'histoire se suit sans déplaisir. Bref, du quasiment tout bon.

 

>> Tous les épisodes.

Intérêt romantique :


 
Intel et Hôtels W et "Modern/Love".

Intel a décidément tout compris (ou a bien trop d'argent, c'est au choix) puisqu'en plus d'avoir participé à "The beauty inside", il est également derrière ce court-métrage romantique, associé ici à une marque d'hôtels de luxe.On y parle de deux amoureux qui ne se sont parlés que par Internet et qui se retrouvent à Dubai pour leur première rencontre. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire.

 

Le film est professionnel avec des acteurs connus comme Robert Schwartzman et une production en tous points parfaite. Il y a même des sous-titres français (à activer dans la vidéo) et la musique est somptueuse. En bref, ça marche super bien, même si le court s'arrête un chouia trop tôt à mon goût. Mais ne faisons pas la fine bouche.

Intérêt romantique :


Soyons clairs, cette pratique publicitaire n'est pas honteuse du moment qu'elle est exécutée avec goût. Nous avons de la chance, sur les 8 marques présentées ici, une seule (voire deux si on compte Chanel) joue véritablement la carte "corporate" au détriment de l'histoire romantique. Le reste est une succession hétéroclite mais bien trouvée de courts-métrages bourrés de qualités allant de 2 à 45 minutes.

 

Pourquoi vendre avec une comédie ou un film romantique ? Voilà la question à se poser à l'heure où le soft-porn-chic occupe le devant de la scène publicitaire. Est-ce parce que les thèmes abordés dans ces films sont plus susceptibles d'être compris et appréciés du plus grand nombre ? Est-ce parce que le soft-porn-chic fait vendre mais ne fait pas forcément apprécier plus une marque, là où la romance (une histoire mignonne comme tout par exemple) est appréciée par (presque) tous.

 

De mon côté, il est vrai que depuis "The beauty inside", j'ai un peu plus de "respect" pour Toshiba et Intel (toutes proportions gardées hein) parce qu'ils ont su s'entourer des bonnes personnes pour créer quelque chose qui me parle, me plaise et qui ne soit pas qu'un véhicule publicitaire mais une vraie oeuvre romantique à part entière. Est-ce que je vais acheter Toshiba pour autant ? Pas forcément. Est-ce que ce "respect" nouvellement gagné perdurera ? Pas forcément non plus et l'exemple des nouvelles pubs Schweppes que je déteste casse complètement le message véhiculé dans "Signs" par exemple, même si ce sont deux choses différentes.

 

La particularité des courts-métrages exposés ici est qu'ils sont davantage des objets de relations publiques que de véritables objets marketing comme le sont les pubs. La seule exception notable est "Falling for you" qui va elle franco dans le business avec pertes et fracas. C'est cependant une tendance intéressante dans tous les cas et on verra si elle se développe dans le futur. Si c'est pour donner des perles comme celles présentes dans cet article, je vous en prie les grands communiquants de ce monde, n'hésitez pas une seule seconde.

 

Et vous alors, qu'en pensez-vous ? Lequel de ces films romantiques publicitaires est votre préféré ? En connaissez-vous d'autres ?

 

 

Partager cet article...


Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Marine (lundi, 22 octobre 2012 01:21)

    Wow, je vous remercie pour cet article ! J'étudie un peu de communication institutionnelle, donc le titre m'avait intriguée quand j'ai découvert votre blog et donc, j'ai cliqué... Je ne suis pas déçue !
    J'ai craqué pour "The Beauty Inside" mais aussi et surtout pour "Signs" qui sont tous les deux très mignons...
    Merci !

  • #2

    Elendili (dimanche, 09 décembre 2012 14:39)

    Nespresso et "Apricot" m'enchante avec le petit intertexte proustien (Marcel, l'enfance, la mémoire, une tasse fumante, what else ?)
    je n'ai pas encore regardé tous les épisodes "The Beauty inside" mais j'aime l'idée de départ.
    "Modern/Love" est sans doute le film promotionnel qui m'a le plus touchée, même si j'ai du mal à m'avouer qu'une pub a réussi à s'approcher si près de mes fantasmes romantiques les plus fous :)

FilmsdeLover.com a été séduit par Jimdo.fr. Contrat prénuptial. Logo et typographie FDL par la talentueuse Jup. © 2008-2016  

FilmsdeLover.com

Depuis 2008, nous ne parlons sur ce site que des comédies romantiques et des films d'amour. Lisez nos avis, consultez nos dossiers, profitez de nos idées de cadeaux, de musiques, de répliques inspirées de nos films d'amour préférés pour trouver l'inspiration en vue de votre soirée en amoureux avec l'élu(e) de votre coeur, ou bien tout(e) seul(e), sous une couverture et un chocolat chaud à portée de main, les deux seuls cas de figure où la comédie romantique est obligatoire. Bonne visite !
Créé avec amour en Normandie Created with love in Normandy