Derniers avis ajoutés
2016
2005
2016
2016
2016
2011
1996
2005
2004
2012
2014
2006

mar.

07

mai

2013

Mini-séries de Lover : "Scarlett" (1994) avec Timothy Dalton et Joanne Whalley.

Nous avons résisté 5 ans. 5 ans à entendre "Et pourquoi vous ne feriez pas aussi les mini-séries ? C'est presque des films vous savez." Comme tous hommes qui se respectent, nous avons finalement succombé à votre proposition. Mais nous n'en ferons pas des pages dédiées, seulement des articles. Parce que ce ne sont pas des films. Mais ils sont romantiques quand même. Nous commençons donc avec "Scarlett" une mini-série de 1994 et qui a la bonne idée de sortir en DVD le 15 mai 2013, soit la semaine prochaine.

Scarlett - 1994

Réalisé par John Erman

Avec Timothy Dalton, Joanne Whalley, Julie Harris, Sean Bean, Melissa Leo...

Durée : 4 épisodes de 90 minutes (6h).

 

Synopsis : Atlanta, 1873. Un nouveau jour commence pour Scarlett O’Hara : sa vie est à reconstruire et le cœur de Rhett Butler à reconquérir. De retour à Tara, Scarlett va vite comprendre que tout n’est pas si simple…

 

Disponible en DVD dès le 15 mai 2013 chez Koba Films.

Notre avis


Par LoveMachine
Par LoveMachine

Scarlett O'Hara en aura eu une vie bien remplie. C'est même à se demander si elle ne porte pas la poisse tant la mort, la guerre et les ennuis la suivent où qu'elle aille. Après les 3h30 de "Autant en emporte le vent", la voici donc partie pour de nouvelles aventures de 6h mais avec toujours un objectif en tête : conquérir Rhett Butler, son (ex-)mari dont la dernière phrase à la fin de "Autant en emporte le vent" reste un classique mais pas forcément du domaine romantique.

 

"Scarlett" est l'adaptation de la suite non-officielle d'"Autant en emporte le vent" sortie en 1991. C'est un peu compliqué tout ça mais pour faire simple, le bouquin "Autant en emporte le vent" eut une suite en 1991, suite qui ne fut pas cautionnée par les héritiers de Margaret Mitchell, l'écrivain du livre original. En revanche, ils ont cautionné "Le Clan Rhett Butler", un livre de Donald McCaig sorti en 2007. Il existe donc deux suites parallèles au même livre.

 

Là où "Le clan Rhett Butler" reprend apparemment la trame d'"Autant en emporte le vent" en approfondissant plus le personnage de Rhett Butler, "Scarlett" démarre directement là où le film s'était arrêté, c'est à dire après la séparation de Rhett et Scarlett et la mort de Melanie Wilkes. Honnêtement, j'ai vu "Autant en emporte le vent" il y a très longtemps et mes souvenirs n'étaient pas vraiment frais. Un petit passage par Wikipedia pour relire l'histoire sommaire du film original fut nécessaire pour me replonger dans les personnages.

 

Parce que des personnages, il y en a à la pelle. C'est l'un des points forts de cette mini-série, à savoir une reconstitution quasiment parfaite en tous points. 50 millions de dollars, 6 mois de tournage, 200 acteurs et 2000 figurants furent nécessaires et cela se voit à l'écran. Les décors sont quasiment identiques à ceux du film et ceux des villes de Georgie en passant par l'Irlande sont somptueux, ce qui ferait presque regretter que la série ne soit qu'au format 4/3 et non 16/9. Bémol aussi pour la musique qui ne reprend aucun des thèmes du film original et donc pas le magnifique "Tara".

 

Dans les rôles principaux, difficile d'égaler la présence magnétique de Vivien Leigh et Clark Gable mais Joanne Whalley (sosie avant l'heure de Tina Fey) et Timothy Dalton s'en tirent honorablement avec une mention spéciale à ce dernier dont le sourire malicieux en fait un Rhett Butler parfaitement cabotin. On retrouve également des têtes connues dans les seconds rôles comme Melissa Leo (Sue Ellen), Sean Bean (dans le rôle de Lord Fenton - spoiler : la malédiction Sean Bean dans les films est ici bien présente) ou des acteurs de séries comme Jean Smart ("24"), Annabeth Gish ("X-Files") etc. Bref, du beau petit monde.

 

Je vais être très franc avec toi : cela ne m'attirait pas forcément de passer 6h à regarder "Scarlett". J'ai beau être un Lover, 6h c'est quand même très long dans ce nouveau monde où ma capacité d'attention est limitée à 1h30 maximum. Un soir alors que Mme LoveMachine était de sortie, j'ai décidé de regarder le premier épisode pour voir de quoi il en retournait. Et je me suis enfilé les 6h à la suite. Le premier épisode n'est pas forcément le meilleur mais il prend le temps d'exposer les personnages présents, les relations entre eux dans l'après "Autant en emporte le vent". On comprend aussi très vite que Scarlett sera dans cette série beaucoup moins erratique. Son but, c'est de récupérer Rhett et de réparer en passant les pots cassés. Elle y apparait donc sous un jour beaucoup plus sympathique et ce n'est pas plus mal.

 

Le rythme met les bouchées doubles à partir du second épisode avec le départ pour l'Irlande de Scarlett qui a décidé d'en savoir plus sur ses racines et sa famille paternelle, le clan O'Hara. C'est une évolution bienvenue du personnage puisqu'elle permet de changer complètement d'environnement en déplaçant le focus vers un autre continent, un autre conflit (les Anglais contre les Irlandais), de nouveaux personnages (les cousins de Scarlett, Lord Fenton etc), de nouveaux lieux emblématiques (Baillyhara sur le domaine des O'Hara, près de la Tara originelle). Même si ce n'est pas conforme à l'univers imaginé par les héritiers de Margaret Mitchell, qui eurent assez honte de cette suite non-officielle, il n'en reste pas moins vraisemblable.

 

Pourtant, rien ne sera épargné à partir de là à la pauvre Scarlett et on frôle parfois le mauvais soap opera avec des rebondissements qui semblent complètement déphasés par rapport à une histoire qui aurait pu être vraisemblable. La fin de l'épisode 2 en est une représentation parfaite avec une scène complètement délirante et incompréhensible qui m'a assez surpris. Un pan entier de l'intrigue, celui du conflit anglo-irlandais est mis en sourdine à partir du 3ème épisode alors que cela semblait être un éventuel axe majeur de développement et cela aurait peut-être dû, tant l'arc scénaristique de Lord Fenton, amoureux anglais et fortuné de Scarlett mais pas très très bien dans sa tête, est faible et ne conduit qu'à plus d'invraisemblances. Comme je l'ai dit, rien ne sera épargné à cette pauvre Scarlett qui a cependant une belle force de caractère.

 

Le focus de l'histoire reste cependant, et malgré toutes les autres péripéties, l'histoire d'amour entre Rhett et Scarlett qui ont décidément un gros gros problème à accorder leurs violons. Le mauvais timing, ça les connait et sans forcément rentrer trop dans l'histoire pour ne pas tout vous gâcher, ce côté de l'intrigue est plutôt bien foutu. Amour, mort, trahison, mensonges, tous les ingrédients d'une grande saga romantique sont réunis et si je ne vous conseillerai pas forcément de le regarder en une seule fois, un épisode par soir pendant 4 jours pourrait tout à fait combler vos envies romantiques en compagnie de personnages mythiques du cinéma d'amour. Je rajoute comme ça vite fait tout en bas un petit regret à savoir l'absence sur le DVD de la version originale au profit de la seule version française. C'est dommage pour les amateurs de version originale comme moi mais la VF est très bien faite.

 

A conseiller à celles et ceux qui ont toujours été frustrés par la fin d'"Autant en emporte le vent" et qui veulent savoir ce qu'il se passe ensuite.

 

Conclusion

+ Une reconstitution éblouissante.

+ Scarlett toujours aussi fougueuse et moins égoïste.

+ Des personnages bien campés et une suite dont le postulat est intéressant.

+ 6h qui passent très bien.

- Trop de péripéties. Cela donne un côté soap à l'ensemble et c'est dommage finalement.

- Pas de VO.

 


Extrait (version originale)

Partager cet article...


Écrire commentaire

Commentaires : 10
  • #1

    Lulu (mardi, 07 mai 2013 08:06)

    Aaah mais dans ce cas on va forcément avoir un article sur "Orgueil et préjugés" de la BBC :D :D !!!

  • #2

    FilmsdeLover.com (mardi, 07 mai 2013 08:12)

    EXACT ! :)

  • #3

    Lééa (mardi, 07 mai 2013 11:10)

    Mon Dieu, mais ce Timothy Dalton est partout! Je le savais dans une adaptation des "Hauts de Hurlevent" ou encore de "Jane Eyre" (et dans James Bond, bien sûr!)! Je suis assez étonnée de le voir camper le rôle de Rhett Butler! Quoi qu'il en soit, je ne connaissais pas du tout cette mini série et je serai curieuse de la découvrir! Bien que je ne sois pas 100% convaincue par cet extrait

  • #4

    Kitty (mardi, 07 mai 2013 15:42)

    Et aussi "Nord et Sud" ou "Emma" tous les deux de la BBC :)
    Je vous aime FilmsdeLover <3

  • #5

    Véronique (mardi, 07 mai 2013 16:36)

    Est-ce qu'il est en français?

  • #6

    FilmsdeLover.com (mardi, 07 mai 2013 16:37)

    Oui, le DVD est en Français. Suivez le lien en haut de l'article, près de l'affiche, avec la date de sortie. ;)

  • #7

    LadyLove (jeudi, 16 mai 2013 15:45)

    Ayant adoré Autant en Emporte le Vent, je suis très curieuse au sujet de ces téléfilms ! Ce qui m'ennuie, c'est que ce n'est pas une suite "approuvée" ça gâche mon plaisir, je me dis toujours que ce n'est pas une "vraie" suite

  • #8

    Aline Buisson (lundi, 09 décembre 2013 01:43)

    Dites-moi, est-ce que je peux l'obtenir en français mais en version canadienne car l'on m'a dit que les formats de la France ne sont pas les mêmes au Canada, donc impossible à écouter sur nos appareils.
    Merci

  • #9

    FilmsdeLover.com (lundi, 09 décembre 2013 07:15)

    A notre connaissance, il n'a pas été réédité en DVD au Canada donc à moins de le trouver par chance dans un magasin, cela va être assez compliqué.

  • #10

    virginie (mercredi, 26 août 2015 17:14)

    J'ai lu le dit livre et pourtant il est dit qu'il a ete ecrit en collaboration avec les enfants de M.M. et que l'ecrivain a utilise des ecrits de Margaret pour le rediger... ?

FilmsdeLover.com a été séduit par Jimdo.fr. Contrat prénuptial. Logo et typographie FDL par la talentueuse Jup. © 2008-2016  

FilmsdeLover.com

Depuis 2008, nous ne parlons sur ce site que des comédies romantiques et des films d'amour. Lisez nos avis, consultez nos dossiers, profitez de nos idées de cadeaux, de musiques, de répliques inspirées de nos films d'amour préférés pour trouver l'inspiration en vue de votre soirée en amoureux avec l'élu(e) de votre coeur, ou bien tout(e) seul(e), sous une couverture et un chocolat chaud à portée de main, les deux seuls cas de figure où la comédie romantique est obligatoire. Bonne visite !
Créé avec amour en Normandie Created with love in Normandy