Derniers avis ajoutés
2016
2005
2016
2016
2016
2011
1996
2005
2004
2012
2014
2006

dim.

19

juin

2011

Cabourg 2011 : Les courts-métrages romantiques en compétition (2ème partie)

Après une première partie excellente, la seconde partie est plus hétérogène mais réserve de belles surprises. Retour sur les courts-métrages en compétition à Cabourg.

 

"Cheveu" de Julien Hallard.

Synopsis : Philippe perd ses cheveux. Combien de temps lui reste-t-il avant la calvitie ? Son dermatologue est formel : seul son père a la réponse à cette question.

Avis : A partir d'un point de départ assez trivial, Julien Hallard brode un très bon court sur l'amour filial avec un très bon duo d'acteurs principaux, père et fils dans le film. L'aspect seventies est très bien fait et Franc Bruneau (récompensé d'un Swann du meilleur acteur dans un court-métrage cette année) est vraiment émouvant. Une belle histoire.

Extrait :


© Magali Magistry
© Magali Magistry

"Cinderela" de Magali Magistry.

Synopsis : Rio de Janeiro. Barmaid au cœur brisé, Luiza assiste à l'annonce du mariage de son amant. Alors que la fête bat son plein, Luiza perd pied. Jusqu'où ira-t-elle pour passer encore une nuit avec l'homme qu'elle aime ?

Avis : Un court français tourné au Brésil, voilà qui n'est pas commun. L'amour tendance branque avec une héroïne prête à tout pour passer une autre nuit avec son amant qui vient de la quitter. J'ai eu du mal à entrer dans le film, la caméra bougeant beaucoup trop (je trouve ça très désagréable). La fin, plus posée, est un peu plus réussie mais ce n'est pas mon court préféré du lot.

Extrait :


"Le Rodba" de Hafsia Herzi.

Synopsis :  Matteo, jeune homme d’origine italienne, accompagné de ses parents, est venu demander la main de Nina à sa famille, d’origine maghrébine. Un rituel important à leurs yeux, qui s’appelle « Le Rodba ». Moment très intense pour les jeunes gens, malheureusement perturbé par l’insupportable présence de la petite sœur de Nina, Aya.

Avis : Difficile de considérer ce court-métrage comme étant romantique. Son propos, ses plans, son humour parfois aussi ne le prédestinaient pas vraiment à être en compétition ici. C'est pas mal, les acteurs sont attachants mais c'est vraiment plus un court comique que romantique.

 

"Leave not a cloud behind" de Pablo Gonzales.

Synopsis : Christopher est dans le coma et rêve. Il rencontre d'autres rêveurs qui lui apprennent à contrôler ses rêves. Il tombe amoureux de Mariana qui disparaît subitement.

Avis : Le film le plus barré de la compétition. Un fourre-tout visuel et inventif que n'aurait pas renié Michel Gondry. C'est donc romantique à sa façon, en dehors des codes, mais avec un défaut majeur selon moi : une fin qui nous laisse en plan. Cela reste une jolie curiosité.

Extrait :


Crédit : "Année Zéro"
Crédit : "Année Zéro"

"Haram" de Benoît Martin.

Synopsis : Leila est marocaine, Mathieu est français. Ils vivent ensemble depuis deux ans. Leila étant depuis peu en situation irrégulière, ils ont pris la décision de se marier. Le mariage approche et il ne leur manque plus qu’un document : le certificat de célibat de Leila, qui ne leur sera délivré que si la jeune femme épouse un musulman. Pas le choix, Mathieu doit se convertir à l’islam.

Avis : Jusqu'où peut-on aller par amour ? Voilà la question posée par ce film qui repose sur la très belle interprétation de Johan Libéreau, une vraie gueule de cinéma dans ce court. Après, le court est plutôt drôle et attachant mais il lui manque un petit quelque chose pour vraiment emporter l'adhésion.

 

"Prochainement sur vos écrans" de Fabrice Maruca.

Synopsis : Quand Fred rencontre Anna, sa vie a tout d’une comédie romantique. Mais quand il s’installe dans une maison hantée, elle se transforme vite en film d’horreur. Puis quand Anna a une liaison avec son meilleur ami, Fred se trouve en plein mélo… Et si la vie n’était qu’une suite de bandes annonces ?

Avis : Autant le dire tout de suite, ce court a eu THE idée : revisiter l'histoire d'un couple à travers 4 bandes-annonces de genre différents, c'est brillant. Le jury ne s'y est pas trompé en lui remettant une mention spéciale. C'est drôle, enlevé, gentiment critique tout en multipliant les clins d'oeil aux cinéphiles. Les acteurs sont tous très bons, bref, une vraie petite perle.

Extrait :


"Hymen" de Cédric Prévost.

Synopsis : Dans la chambre d’un hôtel parisien, un homme retrouve l’escort girl dont il a commandé les services par internet. Mais la rencontre ne va pas se passer comme prévue.

Avis : Derrière sa beauté visuelle (le noir et blanc rend l'ensemble vraiment classe) et un beau duo d'acteurs (excellent Grégory Gadebois vu récemment dans "Angèle et Tony"), l'histoire de cette rencontre entre un vieux garçon et une jeune prostituée russe ne m'a pas trop ému. Je n'ai pas trop compris son message, ce qu'il tentait de dire. Mais techniquement, c'est réussi.


Pour apprécier ce genre un peu à part, les courts-métrages proposés étaient dans l'ensemble très bien même si j'ai pu regretter le manque de romantisme de certains.

 

Pour ma part, j'aurais accordé le prix du meilleur court-métrage à "Prochainement sur vos écrans", une très belle trouvaille bien écrite et réalisée. J'aurais remis le prix du meilleur acteur à Swann Arlaud pour "Alexis Ivanovitch, vous êtes mon héros" de Guillaume Gouix et celui de la meilleure actrice à Géraldine Martineau pour "Aglaée" (cf. 1ère partie des courts-métrages). Encore une fois, ce n'est que mon opinion. Vivement la sélection de l'année prochaine !

Écrire commentaire

Commentaires : 0
FilmsdeLover.com a été séduit par Jimdo.fr. Contrat prénuptial. Logo et typographie FDL par la talentueuse Jup. © 2008-2016  

FilmsdeLover.com

Depuis 2008, nous ne parlons sur ce site que des comédies romantiques et des films d'amour. Lisez nos avis, consultez nos dossiers, profitez de nos idées de cadeaux, de musiques, de répliques inspirées de nos films d'amour préférés pour trouver l'inspiration en vue de votre soirée en amoureux avec l'élu(e) de votre coeur, ou bien tout(e) seul(e), sous une couverture et un chocolat chaud à portée de main, les deux seuls cas de figure où la comédie romantique est obligatoire. Bonne visite !
Créé avec amour en Normandie Created with love in Normandy