Derniers avis ajoutés
2016
2005
2016
2016
2016
2011
1996
2005
2004
2012
2014
2006

Désaccord parfait - 2006

Réalisé par Antoine de Caunes.

Avec Jean Rochefort, Charlotte Rampling, Isabelle Nanty...

Durée : 1h25

 

Synopsis : Alice D'Abanville et Louis Ruinard sont deux personnalités hors du commun, le couple choc et glamour des années 70. Elle était une actrice, c'était un réalisateur. Sauf que le fameux couple mythique ne s'est pas revu depuis trente ans. Pire, même : ils ont tout fait pour ne pas se revoir, après une séparation aussi brutale qu'incompréhensible. C'est dire si ces retrouvailles arrangées et officielles, ne sont pas du tout de leur goût.

Partager cette fiche...


Notre avis

Par LoveMachine.
Par LoveMachine.

Je n'attendais rien de "Désaccord parfait". N'étant pas un grand fan des comédies françaises, je misais au moins sur Antoine de Caunes, que j'adorais étant jeune pendant les années "Nulle part ailleurs", pour revigorer tout cela et au moins proposer un divertissement de qualité, sinon romantique. Las, je dois bien me rendre à l'évidence que l'idole de mes jeunes années n'est devenu qu'un beauf pour qui l'humour se résume à un chien qui pète. Si cela ne te fait pas esquisser le moindre sourire, attention à l'ennui qui guette pendant la très courte durée du film, 1h25 seulement. Alors qu'il y avait pourtant de quoi faire un truc d'enlevé et réussi avec cette histoire de deux stars du cinéma qui se sont quittés il y a trente ans et qui se retrouvent des années après. Surtout quand on a la chance d'avoir Jean Rochefort et Charlotte Rampling à l'écran.

 

Malheureusement pour eux, et pour nous, ce film semble n'avoir été conçu qu'avec un seul mot d'ordre : la paresse. Pourquoi s'embêter à trouver des choses drôles alors qu'on peut faire trois blagues sur un chien péteur ? Pourquoi s'embêter à trouver une histoire crédible quand on peut ajouter poncif après poncif dans des scènes plus navrantes les unes que les autres ? Pourquoi s'embêter à exiger un minimum de ses acteurs quand on peut les laisser cabotiner de façon exaspérante sans jamais les diriger ? Tout cela tient en un seul mot : la paresse. La paresse crasse des scénaristes, du réalisateur et des acteurs qui ont probablement conçu ce film sans autre motivation que celui de toucher sa paye et de se barrer comme des voleurs.

 

Ce qui est dingue dans tout ça, c'est que le script est d'une nullité absolue. Mais vraiment hein. Tu comprends à peine les motivations du personnage de Jean Rochefort ou celles de celui de Charlotte Rampling. Les scènes s'enchainent tellement mal, c'est mal joué et ça se veut décalé-donc-drôle sans que cela ne soit ni l'un ni l'autre. Oh tiens, un baron anglais qui va dans un club S&M avec son majordome. Tellement drôle ! Ah ah ah... En fait, c'est embarrassant pour toutes les personnes qui participent au film. Une tâche indélébile dans leur carrière et une nouvelle preuve que les personnes qui font un film devraient être tenus responsables de ce qu'ils font, en indexant leur paye sur les revenus au box-office. Peut-être que dans ce cas, ils y auraient prêté attention. En l'état, c'est juste un désastre de A à Z que ne sauve même pas une fin complètement idiote. Passez votre chemin.

 

Conclusion

+ Du potentiel...

- ... jamais exploité, que ce soit chez les acteurs, dans le scénario, dans la réalisation, l'humour, le romantisme. C'est nul, nul et nul.


 

Moment Looove :
Le générique de début, étonnamment bien fait.

 

Bande-annonce

Écrire commentaire

Commentaires : 0
FilmsdeLover.com a été séduit par Jimdo.fr. Contrat prénuptial. Logo et typographie FDL par la talentueuse Jup. © 2008-2016  

FilmsdeLover.com

Depuis 2008, nous ne parlons sur ce site que des comédies romantiques et des films d'amour. Lisez nos avis, consultez nos dossiers, profitez de nos idées de cadeaux, de musiques, de répliques inspirées de nos films d'amour préférés pour trouver l'inspiration en vue de votre soirée en amoureux avec l'élu(e) de votre coeur, ou bien tout(e) seul(e), sous une couverture et un chocolat chaud à portée de main, les deux seuls cas de figure où la comédie romantique est obligatoire. Bonne visite !
Créé avec amour en Normandie Created with love in Normandy