Derniers avis ajoutés
2016
2005
2016
2016
2016
2011
1996
2005
2004
2012
2014
2006

jeu.

05

juin

2014

Les films romantiques référencés dans d'autres films romantiques.

A quoi reconnait-on qu'un film romantique est devenu un classique ? Son nombre d'entrées au ciné, de DVD vendus ? Pas du tout. Un film romantique devient un classique quand il est nommé dans un autre film romantique. Pourquoi ? Parce que l'on part du principe que la référence en question est connue par le spectateur, qu'il saura de quoi on parle si on la glisse discrètement dans un dialogue ou au détour d'un plan. Ainsi donc, voici une liste de films romantiques que l'on peut considérer comme des classiques parce que référencés dans d'autres films romantiques. C'est une liste en évolution donc n'hésitez pas à partager avec nous d'autres références que nous aurions manquées.

"Titanic" dans "Love actually"

"On a besoin de Leo. On a besoin de Kate. Et on en a besoin maintenant !" Telle est la réplique dite par le personnage de Liam Neeson dans "Love actually" et qui s'accompagne en plus d'une reprise de la scène du pont avant par lui et le petit alors Thomas Sangster. Ici "Titanic" est vu comme le remède aux maux de coeur du petit garçon, à un guide spirituel qu'il faut suivre pour pouvoir retrouver l'amour. Pas mal pour un film.

"Romeo + Juliet" dans "Une rencontre"

Dans "Une rencontre", on trouve une référence directe à "Roméo et Juliette" et à la version de Baz Lhurman puisque celle-ci apparait brièvement à l'écran, pour évoquer apparemment les tourments amoureux de la fille du personnage de François Cluzet.

 

"Elle et lui" dans "Nuits blanches à Seattle"

Expliquer la beauté du film "Elle et lui" sans pleurer, voilà la difficile tâche du personnage de Rita Wilson dans l'excellent "Nuits blanches à Seattle" qui en fait d'ailleurs sa référence fil rouge tout au long du film. Des références directes, avec plusieurs extraits du film, beaucoup de filles qui pleurent en le regardant et une fin qui "répare" celle du film original. Une belle manière pour la scénariste Nora Ephron de rendre hommage à ce très beau film des années 50.

"Vacances romaines" dans "Only you"

Difficile pour un film américain de tourner à Rome sans rendre hommage à "Vacances romaines" avec Audrey Hepburn et Gregory Peck. Dans le cas de "Only you", l'hommage passe par une reprise meta d'une des scènes du film, celle de la Bouche de la Vérité par Marisa Tomei et Robert Downey Jr.

"Jerry Maguire" dans "New York Melody"

"New York Melody", le prochain film de Keira Knightley, n'est toujours pas sorti en France mais sa bande-annonce distille quand même dans ses toutes premières secondes une référence directe à "Jerry Maguire". Le personnage de Mark Ruffalo se fait virer de sa boite de musique et il compte emmener tous ses clients. Ce à quoi son ex-collègue répond "Tu n'es pas Jerry Maguire", le nom de l'agent sportif incarné par Tom Cruise dans le film du même nom.

"Un monde pour nous" et "Sixteen candles" dans "Easy girl"

Sorti en 2011, "Easy girl" n'oublie pas les films qui l'ont précédé dans la longue lignée des teen rom-com et il en profite pour rendre hommage à certains d'entre eux par le personnage d'Olive Pendergast qui cite "Un monde pour nous" et "Sixteen candles" parmi d'autres films des années 80 du grand John Hughes. Le film continue cet hommage à la fin du film mais il faudra le regarder pour le découvrir.

"Vous avez un message" et "Will Hunting" dans "Five dates"

Il est peut-être plus facile pour les films indépendants de citer d'autres films parce qu'ils n'ont pas à s'encombrer de savoir si leur distributeur est différent du distributeur desdits films et si ça ne leur ferait pas de la pub à ton détriment etc. Dans le charmant "Five dates", "Vous avez un message" (et son DVD) est au coeur de l'histoire amoureuse. On trouve également une référence à "Will Hunting" au détour d'un dialogue.

 

"Casablanca" dans "Lost in translation"

Cette référence-ci est tellement rapide (et tellement en japonais) qu'il est facile de passer à côté, comme nous à chaque fois que l'on a regardé "Lost in translation". Lorsque le réalisateur de la publicité explique au personnage de Bill Murray ce qu'il veut pour sa pub, il lui dit "Fais le regard de Bogart dans "Casablanca"" et ajoute la fameuse réplique "Here's looking at you kid". C'est très rapide comme référence.

"Pretty woman" dans "Elle est trop bien"

Même s'ils n'ont pas grand chose en commun, "Pretty woman" et "Elle est trop bien" partagent une connexion via le personnage de Laney Boggs, la risée du lycée devenue la plus belle fille qui déclare lors d'une soirée parfaite "Je me sens comme Julia Roberts dans "Pretty woman", sans le côté prostituée". Et voilà comment on créé un classique.

"Dirty dancing" dans "Crazy stupid love"

"Dirty dancing" n'avait pas besoin de références dans un autre film romantique pour être un film culte mais c'est toujours mieux quand c'est Ryan Gosling en personne qui se charge de la référence. Et c'est ce qu'offre l'excellent "Crazy stupid love" dans une scène d'anthologie dans laquelle le personnage de Gosling explique à celui de Stone sa tactique préférée pour emballer les filles. Il ne s'agit rien de moins que la fameuse scène de la danse sur "Time of my life". La base.

"Dirty dancing" dans "L'arnacoeur"

Outre "Crazy stupid love", "Dirty Dancing" a également eu les honneurs d'une référence dans un film français, "L'arnacoeur" la comédie romantique de 2010 puisqu'il s'agissait du film préféré du personnage de Vanessa Paradis. On y trouve une séquence de danse entre Romain Duris et Vanessa Paradis, mais on est loin du talent en la matière de Patrick Swayze et Jennifer Beals.

"N'oublie jamais" et "Garden state" dans "Trop loin pour toi"

Je suis tombé sur cette référence par hasard sur Imdb et j'ai dû fouiller dans ma mémoire pour m'en souvenir mais j'ai vu "Trop loin pour toi" au ciné à l'époque et pas depuis donc je ne me souviens plus dans quel contexte "N'oublie jamais" et "Garden state" arrivent dans la discussion mais apparemment ils sont cités. Je mettrai l'article à jour dès que je l'aurai revu pour mieux expliciter tout cela.

 

"Titanic" et "Le fabuleux destin d'Amélie Poulain" dans "Il était temps"

Tous ceux qui ont vu l'exceptionnel "Il était temps" se souviennent que dans la chambre du personnage principal est affiché le poster du "Fabuleux destin d'Amélie Poulain", petite référence sympa au film de Jean-Pierre Jeunet. Cela te pose tout de suite la personnalité rêveuse et romantique de Tim et notre côté chauvin est en plus flatté. C'est un film français sur le mur dans ce film anglais. Et ouais ! Sinon, Lulu dans les commentaires nous a également rappelé qu'une réplique du film fait une référence à "Titanic" en comparant la pièce de théâtre au paquebot connu : "C'est comme le Titanic... Mais sans survivants... Ni femme, ni enfant... Pas même Kate Winslet". Merci Lulu !

 

Voilà pour cette petite liste en perpétuelle évolution. Nous en avons probablement oublié donc n'hésitez pas à nous aider à la compléter dans les commentaires. On les ajoutera au fur et à mesure !

 

Partager cet article...


Écrire commentaire

Commentaires : 11
  • #1

    Sumaya (jeudi, 05 juin 2014 21:10)

    Dans l'Arnacoeur, la scène du mariage est directement inspirée de celle de New York Miami... Dans The Other End of the Line, c'est rapide mais quand Granger doit détailler ses achats à Jennifer/Priya, il avoue avoir regardé N'oublie jamais...

  • #2

    Milou (dimanche, 08 juin 2014 21:09)

    Dans "les beaux jours" il y a un plan complétement repris sur "le lauréat" quand Fanny ardant remet son collant .

  • #3

    Célinette (lundi, 09 juin 2014 18:33)

    Le Journal de Bridget Jones est inspiré d'Orgueil & Préjugé :)
    Même si c'est plus la mini série que le film, ca marche quand même non ?

  • #4

    FilmsdeLover.com (lundi, 09 juin 2014 18:37)

    Attention, on ne parle pas d'inspirations dans cet article ou de plans copiés, on parle de références directes à d'autres films romantiques dans les dialogues ou les images. Il faut que le film soit expressément nommé ou montré pour que la référence soit considérée comme telle.

  • #5

    Bertrand (lundi, 16 juin 2014 21:46)

    Dans sexe entre amis ils parlent de l'abominable vérité, je sais pas si ça compte

  • #6

    Marion (jeudi, 19 juin 2014 21:32)

    C'est Jennifer Grey qui joue dans Dirty Dancing pas Jennifer Beals qui elle joue dans Flashdance

  • #7

    Emma (samedi, 05 juillet 2014 15:04)

    Le journal de Bridget Jones fait directement référence à Orgueil et Préjugés. Ne serait-ce que le nom de ''Darcy'', que Colin Firth interprète aussi dans la première version de P&P (BBC-1995). De même, Daniel Cleaver peut être largement assimilé à Wickham dans la mesure où il fait passer Darcy pour un homme sans coeur (il aurait eut une relation avec sa femme alors que c'est l'inverse). De plus, la maison d'édition dans laquelle travaillent Brigget et Daniel se nomme "Pemberley publishing", nom du domaine du Darcy d'Orgueil et Préjugés.

  • #8

    FilmsdeLover.com (samedi, 05 juillet 2014 17:26)

    Encore une fois, ce n'est pas un article pour recenser les inspirations diverses et variées. Il faut que les films soient nommés expressément dans d'autres films romantiques, dans un dialogue ou sur une affiche etc. C'est la seule règle de cet article et "Le journal de Bridget Jones", bien que fortement inspiré par P&P ne fait aucune mention du film de 2005 par exemple (et pour cause, il est sorti après).

  • #9

    Lulu (mardi, 02 septembre 2014 23:22)

    Dans (le magnifique) "Il était Temps", Harry ,le logeur du Héros fait également référence à Titanic lorsqu'il parle du naufrage de sa pièce en disant "c'est comme le Titanic... Mais sans survivants... Ni femme, ni enfant... Pas même Kate Winslet".
    Voilà, j'ai bien aimé cet article et je voulais donc ajouté cet "insignifiant petit détail"... :)

  • #10

    Jenny (mercredi, 11 mars 2015 21:39)

    Dans Austenland, Jane, le personnage principal, est fan de la mini-série Orgueil et Préjugés. On la voit d'ailleurs au début du film en train de regarder la mini-série avec son copain du moment, notamment quand elle lui "met un vent" car c'est la fameuse scène du lac. Et on voit aussi dans ce film qu'elle a la silhouette de Colin Firth (en Darcy) représentée sur un carton grandeur nature :)

    Je ne crois pas l'avoir vu référencé sur votre site... Alors c'est un film assez cul-cul... Mais j'ai adoré et surtout bien ri ;)

  • #11

    Nine (mercredi, 20 avril 2016 11:07)

    Dans Pitch perfect grosse référence à The Breakfast Club, on voit une partie du générique de fin et la bo est aussi utilisé lors de la final des championnats

FilmsdeLover.com a été séduit par Jimdo.fr. Contrat prénuptial. Logo et typographie FDL par la talentueuse Jup. © 2008-2016  

FilmsdeLover.com

Depuis 2008, nous ne parlons sur ce site que des comédies romantiques et des films d'amour. Lisez nos avis, consultez nos dossiers, profitez de nos idées de cadeaux, de musiques, de répliques inspirées de nos films d'amour préférés pour trouver l'inspiration en vue de votre soirée en amoureux avec l'élu(e) de votre coeur, ou bien tout(e) seul(e), sous une couverture et un chocolat chaud à portée de main, les deux seuls cas de figure où la comédie romantique est obligatoire. Bonne visite !
Créé avec amour en Normandie Created with love in Normandy