Derniers avis ajoutés
2016
2005
2016
2016
2016
2011
1996
2005
2004
2012
2014
2006

jeu.

06

déc.

2012

La comédie romantique traditionnelle est-elle morte ?

Par Frédéric.
Par Frédéric.

C'est la question qui revient souvent ces dernières années : la comédie romantique est-elle morte ? Chacun a bien évidemment sa petite idée sur la question et nous allons essayer de faire le tri dans tout ça en revenant principalement sur ce qu'est une comédie romantique et pourquoi je l'appelle traditionnelle, les règles qui la régissent et les tendances qui l'ont poussée jusqu'à la quasi-extinction. Alors, est-elle vraiment morte ou est-elle plus vivante qu'on ne l'imagine ? C'est la difficile question à laquelle nous tentons de répondre dans cet article.

La comédie romantique traditionnelle, un genre ultra-codifié à définir.

Chacun a sa conception de la comédie romantique et bien évidemment, nous aussi. Fille du genre comique et du genre romantique, la comédie romantique traditionnelle répond à un schéma classique, à savoir deux personnes qui se rencontrent, ne s'apprécient pas au début puis finissent ensemble au bout d'une heure trente de film, lorsqu'ils s'aperçoivent qu'ils sont finalement faits pour être ensemble. Rencontre, haine, péripéties, améliorations des relations, péripéties, dispute, prise de conscience finale et réconciliation, telle est la formule simple et facile à assimiler de la comédie romantique.

 

Il existe bien évidemment des variations sur cette trame mais pour rester dans le genre, il faut au moins s'y conformer un minimum. Ce qui nous amène à la question épineuse de la fin d'une comédie romantique. Toutes les définitions du genre sont identiques : la fin doit être heureuse dans une comédie romantique. Et je suis d'accord avec ça. Sinon on quitte le genre de la comédie romantique pour atterrir dans celui du drame romantique, de la comédie dramatique ou du mélodrame, ce qui n'est pas tout à fait la même chose.

 

Vue que la formule est toujours la même et qu'il serait facile de résumer le genre à cette seule formule, les comédies romantiques se démarquent les unes des autres par d'autres moyens. Bill Johnson dans "The art of the romantic comedy" dit des comédies romantiques qu'elles doivent analyser finement les moeurs de l'époque à laquelle elles se déroulent. Quand on y pense, "Rendez-vous" d'Ernst Lubitsch, sorti en 1940, portait un regard sur la société d'avant-guerre par le biais des aventures de ce petit magasin général de Prague et de ses employés, tout comme "Vous avez un message" prenait en compte le développement d'Internet dans les relations amoureuses à l'heure où Internet n'était pas si populaire. Plus que de simples histoires d'amour, les comédies romantiques devraient donc être aussi le miroir de leur époque, ce qui insidieusement pourtant, est en train de causer leur disparition, comme on va le voir par la suite.

 

Les années 90, l'apogée d'un genre.

Après avoir été très populaire dans les années 40 et 50 avec des classiques comme "Elle et lui" ou "Rendez-vous", la comédie romantique s'est lentement endormie pour mieux renaitre dans les années 80 avec ce point dans le temps unanimement reconnu : la sortie de "Quand Harry rencontre Sally" de Rob Reiner, écrit par Norah Ephron. Pour une fois, une comédie romantique plaisait par ce qu'elle avait à dire sur les relations hommes-femmes et sur son évolution au fil des décennies. Suivirent "Pretty woman", "Nuits blanches à Seattle", "Un amour à New York", "Vous avez un message" et les innombrables comédies romantiques américaines des années 90. Y en a-t-il eu trop ? Sans aucun doute. Mais cela a aussi permis de donner naissance proportionnellement à des films devenus des classiques du genre depuis.

Sandra Bullock et Bill Pullmann dans "L'amour à tout prix" (1995)
Sandra Bullock et Bill Pullmann dans "L'amour à tout prix" (1995)

Meg Ryan, Sandra Bullock, Julia Roberts, Drew Barrymore sur la fin de la décennie, autant d'actrices devenues les fiancées de l'Amérique comme on disait à l'époque. Alternativement, consciencieusement, elles ont vécu toutes les aventures amoureuses possibles et imaginables parce que, comme toujours quand Hollywood a une obsession, c'est jusqu'à la nausée pour le public.

 

J'éprouve pourtant une tendresse particulière pour toutes ces comédies romantiques des années 90. Elles avaient encore cette once d'innocence, comme des petites bulles de champagne au cours d'une décennie qui a modifié profondément notre civilisation. L'espoir dans le futur y est palpable et on n'y dénombre finalement qu'assez peu de fins tristes dans les roms-coms de cette décennie.

 

Les années 2000, le début de la fin...

Et puis, il y a eu comme un changement dans l'air. Ca a commencé avec le succès de "American Pie", suivie de toutes les teen-comedies qui sont sorties durant les années 2000. Vulgaires et crues pour mieux attirer le jeune en mal d'émotions dans les salles, la teen-comedy devient la romantic teen-comedy qui évolue en même temps que la comédie romantique pour peu à peu prendre sa place. La cible de la rom-com change des adultes vers les adolescents et cela se ressent dans les scénarii. Il y a quelques exceptions notables, comme "Love actually" même si elle succombait un peu à cette nouvelle mode plus vulgaire parmi du romantisme à foison.

 

En 2007, beaucoup ont vu en "En cloque, mode d'emploi" de Judd Apatow la renaissance du genre de la comédie romantique alors qu'en fait, elle n'en creusait qu'un peu plus la tombe. Pour une fois, voici une comédie avec le même humour qu'une teen-comedy mais pour (jeunes) adultes ! Il fallait y penser mais encore une fois, ce retour du focus sur un public adulte ne fait pas pour autant de ces films des comédies romantiques. Comme le dit si bien le journaliste David Hinckley dans un article du New York Daily News, "les comédies romantiques traditionnelles ont été remplacées par "En cloque, mode d'emploi" et "Bridesmaids", des films survoltés et plus vulgaires faits pour attirer une génération qui a grandi avec ce genre de films et qui, pour Hollywood, n'acceptera plus autre chose."

 

J'aime la précision "Pour Hollywood" parce qu'elle précise bien que la responsabilité de la mort de la comédie romantique ne vient pas vraiment du public mais plutôt des studios qui ont décidé que c'était ce que le public voulait maintenant et qu'un retour en arrière était impossible. Difficile donc de voir ici si c'est le public qui fait les tendances ou les subit. Toujours est-il que je ne me reconnais pas dans le miroir de notre époque que tend les comédies "romantiques" des dernières années.

 

Steve Rose dans un article pour "The guardian" confirme et va plus loin : "La comédie a trop tiré sur le joint avec ses potes avec l'arrivée des comédies de Judd Apatow, qui sont principalement des comédies avec un tout petit peu de romance". Il souligne que l'inverse est également vrai, puisque "Bridesmaids" montre que la comédie romantique peut être également ultra-féminisée. Au final, on perd ce qui faisait l'essence de la comédie romantique traditionnelle, à savoir une certaine "égalité" entre les deux protagonistes et cette notion optimiste de l'amour mais aussi niaise, si ce n'est chaste/prude.

 

Jérome Dittmar, dans son article "La mort de la comédie romantique" paru sur Vodkaster en rajoute une couche : "Depuis une dizaine d'années c'est l'amour qu'on a voulu matérialiser comme d'une chose rationnelle suivant les taxinomies de la presse féminine. La vulgarité dans laquelle la comédie romantique est tombée tient à sa conception grossière, machiste, bourgeoise et non plus métaphysique des sentiments." La vision de l'amour de la presse féminine d'un côté, la beauferie du machisme des hommes de l'autre, deux pôles que l'on tenté tant bien que mal de faire coexister dans des films comme l'ignoble "L'abominable vérité". La classe et l'élégance des comédies romantiques, la base de leur innocence, ont été décimées dans les années 2000.

 

La montée des films romantiques qui font pleurer...

"La romance ne vient désormais qu'accompagnée de larmes de douleur, plus de joie." Rien ne peut mieux synthétiser ce qu'est devenu l'essentiel des sorties de films romantiques ces dernières années que cette phrase de Steve Rose. Le constat est simple : Il faut choisir entre les films 98% comiques et 2% romantiques et les films 98% romantiques et 2% comiques. "Hors du temps", "P.S. I love you", "N'oublie jamais", "Un jour", "Cher John" sont autant d'exemples ces dernières années de la préférence des studios pour les films romantiques qui font pleurer.

P.S I love you
P.S I love you

Même ceux qui semblent être des comédies romantiques de prime abord délaissent la traditionnelle fin heureuse pour des fins plus "réalistes", plus ouvertes, moins démonstratives ("Like crazy" ou "Je te promets" en sont de très bons exemples récents). Est-ce un signe des temps, d'une autre génération plus pessimiste sur son avenir (amoureux ou professionnel) qu'auparavant ? Cela ne veut pas dire pour autant que ce sont de mauvais films romantiques, bien au contraire. Ce sont juste les seuls films romantiques qu'il nous reste à l'heure actuelle et c'est dommage.

 

La comédie romantique traditionnelle dans les années 2010.

La comédie romantique traditionnelle n'est pas morte cependant. Elle frétille encore. J'aime prendre l'exemple de "Il n'est jamais trop tard" sorti l'an dernier avec Tom Hanks et Julia Roberts. Voilà deux acteurs qui ont connu la comédie romantique à son apogée et qui décident d'en sortir une dans le même esprit en 2011. C'était un pari risqué qui a presque fonctionné, avec des scores au box-office plutôt honorables mais en deçà de ce qu'il aurait fait dans les années 90. J'adore ce film pour tout ce qu'il représente : une bouffée d'air frais dans la morosité et la vulgarité des films romantiques américains récents. Et Dieu sait qu'on en avait besoin. Il ne faut pas non plus oublier les comédies romantiques chorales comme "Valentine's Day" ou "Happy new year" (que j'aime autant que les critiques les détestent) qui permettent quand même de continuer à faire vivre ce genre même si elles diluent six à dix histoires d'amour par film.

 

Du côté français, c'est nettement plus vigoureux avec récemment "Les émotifs anonymes", une petite comédie romantique pleine de légèreté (un ovni dans le paysage cinématographique français) qui fut un gros succès en France ou bien encore de "Paris - Manhattan" sorti cet été, sans hélas trouver son public. Les productions françaises suivront peut-être le mouvement américain dans les années qui viennent mais en attendant, elles continuent de jouer leur partition le temps de quelques films par an.

 

Le futur de la comédie romantique traditionnelle est-il menacé ?

La vraie question au fond est : le public est-il lassé de ces comédies romantiques traditionnelles ? Je ne le pense pas et si vous venez sur ce site toujours plus nombreux, c'est aussi peut-être parce que vous appréciez ce genre et que bientôt vous serez prêt à accueillir une nouvelle génération de roms-coms traditionnelles. Le problème du genre est que le voir au cinéma plutôt qu'à la télévision n'apporte pas vraiment un plus. Ce n'est pas comme un film d'action qui se déguste davantage sur grand écran que sur sa petite télé.

 

Personnellement, je préfère mes comédies romantiques peinard chez moi, avec Melle LoveMachine à mes côtés, une couverture et un chocolat chaud (ou de la glace suivant la saison). A chaque sortie ciné qui pourrait m'intéresser, je me dis que je peux aussi bien attendre 4 mois que le film sorte en DVD pour le découvrir à ce moment-là, alors que le succès d'un film (ou d'un genre cinématographique) se joue peut-être en salles.

 

Suis-je finalement aussi fautif que les studios dans la disparition de la comédie romantique traditionnelle en n'allant pas les voir au cinéma ? Il semblerait que non comme le souligne Christophe Courtois, distributeur de films chez SND (distributeur de "Paris-Manhattan" cet été) qui nous a répondu sur Twitter.

Me voilà rassuré, l'avenir économique de la comédie romantique se joue principalement en dehors des salles de cinéma et c'est donc l'esprit léger que je continuerai mes après-midis-DVD-films-de-Lover.

 

La comédie romantique n'a pas besoin de se réinventer.

Qu'on se le dise, la comédie romantique traditionnelle n'est pas morte. Elle est seulement beaucoup plus rare qu'auparavant malgré ce qu'on en dit. Je pense que le problème est qu'à chaque nouvelle sortie d'une comédie un tant soit peu romantique (ces fameux films à 98% comiques et 2% romantiques), les critiques et équipes marketing desdits films s'exclament "C'est le renouveau de la comédie romantique !" même si le film en question trahit les grands principes mêmes qui régissent ce genre ultra-codifié (ce qui a le don de m'énerver prodigieusement soit dit en passant) et qu'elle n'est donc pas une rom-com à proprement parler. On vient de le voir, les roms-coms traditionnelles récentes se comptent les doigts de la main.

 

Je pense sincèrement que la rom-com n'a pas besoin de se réinventer. Elle a surtout besoin de l'oeil d'une Nora Ephron (paix à son âme) et du talent d'un Drake Doremus, le réalisateur de "Like crazy" et "The beauty inside". C'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures soupes et la recette d'une bonne comédie romantique est connue de tous. La comédie romantique n'est pas ringarde par essence. Ses thèmes s'appliquent à toutes les époques, à toutes les histoires et c'est simplement dans l'analyse des moeurs de l'époque que cela pêche. Quand on aura retrouvé cette envie d'écrire un film sur ce qu'est l'amour entre deux personnes en l'ancrant dans son époque et sans s'obliger à y mettre des blagues pipi-caca, on aura peut-être la clé d'un éventuel retour en grâce du genre.

 

En attendant, ce relatif calme dans la comédie romantique est peut-être pour le mieux, avec moins de sorties mais davantage de qualité qui se resserrent sur les forces du genre. Et si finalement, tout cela était bénéfique pour la comédie romantique traditionnelle ? L'avenir nous le dira mais elle a la peau plus dure qu'elle ne le laisse entrevoir.

 

Quelques exemples de comédies romantiques traditionnelles récentes...


Partager cet article...


Écrire commentaire

Commentaires : 9
  • #1

    mystisith (jeudi, 06 décembre 2012 18:10)

    Merci pour cette analyse pertinente que malheureusement je partage. "je ne me reconnais pas dans le miroir de notre époque que tend les comédies "romantiques" des dernières années" → Exactement.
    C'est l'une des raisons parmi d'autres qui m'ont fait déserter les productions Américaines... et même Françaises. J'ai découvert la rom-com Asiatique (séries et films) et ça a tellement bien comblé le vide que le retour en arrière est très difficile. Cinéma et télé Asiatiques ont un don pour recycler les clichés rom-com les plus éculés avec juste ce qu'il faut de nouveauté: Le comfort du connu et la magie de l'imprévu. (Bon d'accord, y'a aussi de la soupe au navet, mais globalement le ratio bon/mauvais films est étonnamment favorable). Aussi, ils de bons et beaux acteurs/actrisses. Une sensualité soft mais qui met le feu à l'écran avec des couples qui ont de la "chemistry" comme au temps des Cary Grant. Egalement, des OST travaillées et l'exotisme d'une approche des sentiments un peu différente de la nôtre. J'attends impatiemment les nouvelles pépites du cinéma rom-com sud-coréen: "Love 911" & "The Jackal is coming"par exemple.

  • #2

    littlej (vendredi, 07 décembre 2012 13:54)

    j'avoue moi aussi me tourner d'avantage vers les dramas sud-doréen qui se rapprochent bien des films romantiques traditionnels.

  • #3

    Cinedramas (dimanche, 09 décembre 2012 19:45)

    Merci pour cet article qui résume également ma pensée. Sauf que je serai beaucoup moins indulgent sur les comédies romantiques actuelles (je te promets ou il n'est jamais trop tard ont complètement manqué leur but).

    Et je confirme également les commentaires ci-dessus. La bonne comédie romantique, c'est en Corée qu'on la trouve depuis une bonne dizaine d'années. Parce que ces films combinent une approche moins vulgaire, plus centrée sur l'émotion, et la mise en scène est généralement sans commune mesure.

    Et puis il y a aussi - et surtout - les dramas coréens qui bien que répondant à des codes culturels très précis (et répétitifs), parvient à sublimer ce qu'Hollywood n'arrive pas plus à faire (Les baisers). Tout simplement parce qu'il faut souvent attendre une bonne dizaine d'heure avant de voir notre couple se rapprocher. On ne le dit pas assez, mais l'attente, c'est ce qui fait le charme d'une comédie romantique. Ça ne m'intéresse pas de voir des personnages se sauter dessus à la première rencontre (et ça Hollywood ne peut le comprendre, puisque sa cible est l'ado aux hormones perturbées). Il faut du temps pour que l'amour naisse entre deux personnes. Il faut du temps pour comprendre ce qui peut les lier. Hollywood a fini par nous donner des justificatifs insensés (aimer la même boisson, par exemple, c'est un signe pour Katherine Heigl dans l’abominable vérité).

    Moi je suis donc vraiment pessimiste, je ne pense pas qu'Hollywood changera de cap. Ils ont créé de nouveaux besoins, et la critique est assassine dès qu'il s'agit de comédie romantique traditionnelle. On ne verra plus jamais un film où notre couple ne se rencontre qu'à la dernière minute (Nuits blanches à Seattle).

    Un conseil, donc, allez voir du côté de la Corée, il y a des petites perles qui vous attendent...

  • #4

    Sanchousification (lundi, 10 décembre 2012 04:28)

    La comédie romantique disparais des écrans mais les nouveauté reste moderne et digne de son temps, domm

  • #5

    Sanchousification (lundi, 10 décembre 2012 04:33)

    [désolé pour le bug]
    Dommage.

  • #6

    Morgane D. (dimanche, 23 décembre 2012 01:11)

    Je ne suis pas trop d'accord avec cet article! Enfin, si, je suis d'accord sur l'évolution des choses mais je ne trouve pas ça dommage du tout.

    Je me suis ennuyée dans beaucoup de comédies romantiques traditionnelles et je ne me reconnais pas du tout dans les héroïnes. Comme les comédies, elles sont elles aussi trop traditionnelles et trop fragiles. Je n'aime pas les rapports surranés entre hommes et femmes qui sont représentés.
    Bien sûr, il y a des films modernes comme l'Abominable Vérité qui sont aussi très stéréotypés mais je trouve plus facilement des héroïnes qui me ressemblent aujourd'hui! Et j'aime mieux les comportements des héros qu'autrefois.
    La seule comédie romantique des années 80 où je me retrouve et qui me fait vraiment vibrer c'est Dirty Dancing... Or ce film a tout ce que j'aime aujourd'hui : l'enthousiasme, l'insouciance, une héroïne forte et indépendante, un couple équilibré, des personnages secondaires qui ne sont pas que des faire-valoirs...
    Dans les comédies d'autrefois comme Pretty Woman ou Quand Harry rencontre Sally, les femmes ne s'épanouissaient presque qu'en couple. Le héros n'était pas un type unique qui leur apporterait une vie heureuse mais un homme qui venait les sauver, les sortir de la banalité de leur existence. Le message que j'y voyais c'est : le but de ta vie, c'est de trouver l'amour et sans cela, tu ne seras jamais heureuse.

    Les (bonnes) comédies d'aujourd'hui m'apportent un message plus positif : le couple t'enrichit, mais il n'y a pas que ça dans la vie et la rencontre amoureuse est un feu d'artifice, pas une bouée de sauvetage.

  • #7

    Litchee-bluettes (mardi, 12 février 2013 13:55)

    Super article, bravo !
    Quelques remarques (qui n'enlèvent rien à mon appréciation globale de l'article) :

    - Je vous trouve un tout petit poil sévères sur les "nouvelles rom-coms" à la Judd Apatow, pour deux raisons.
    La première, non négligeable, c'est qu'il faut comprendre que ces rom-coms ne sont pas seulement destinées à une nouvelle génération (ce qui est vrai aussi), mais à un nouveau genre. C'est-à-dire les hommes, et plus spécifiquement les hommes américains.
    Bien sûr, il existe - et vous en faites partie - des hommes qui apprécient réellement les rom-coms traditionnelles, et c'est tant mieux ! Mais la majorité d'entre eux voient ce genre comme profondément rébarbatif. Or, il existe, surtout aux États-Unis, une grande tradition du "date movie". Quand on sort avec une femme, on l'emmène voir une rom-com au ciné, ou chez soi si on est déjà intimes (pour la Saint-Valentin par exemple).
    Résultat, il y a toute une population d'hommes qui depuis des années se tapent "pour faire plaisir" des films qui en gros, les ennuient.
    Du coup, ces comédies-là ont pour ambition de leur faire passer un bon moment à eux aussi. Et qu'on le veuille ou non, la majorité des hommes s'amuse plus devant un film à l'humour un peu gras comme Knocked-Up, Bridesmaids, et les autres.
    La deuxième chose que j'ai envie de dire à propos de ces comédies, c'est que certes il y a des moments où elles sont moins fines que les rom-coms tradis... Mais, mais, il y a aussi pas mal de moments où elles le sont plus. Je suis complètement fanatique de bluettes, mais il y a des moments qui même moi me font lever les yeux au ciel ! La "nouvelle rom-com" a le mérite d'être rarement mièvre. Par exemple, elle compte beaucoup moins sur le concept de "grand-amour-magique-qui-nous-unit-d'un-seul-coup-d'un-seul-et-on-vivra-heureux-pour-toujours-Fin". Moi, j'aime bien regarder des personnages un peu plus vrais, un peu plus normaux, avec des vraies failles, qui n'ont pas toujours à la bouche les répliques qui vont bien pour chaque instant Kodak.
    Donc même si je suis d'accord pour dire que ce genre ne doit PAS remplacer nos chères bluettes tradi, je pense aussi que tout n'est pas à jeter. Il y a là-dedans des idées pertinentes qui peuvent aider à renouveler le genre.
    Personnellement, si je veux revoir Quatre Mariages et un Enterrement, je revois Quatre Mariages et un Enterrement. Un nouveau film doit apporter de la fraîcheur, et non se reposer de manière aveugle et inconditionnelle sur les recettes qui ont fait le succès de ses aînés.

    - D'autre part, j'aimerais ajouter mon petit regret personnel à la liste... qui est :
    OÙ EST PASSÉE LA TEEN ROMANTIC COMEDY ???
    C'est vrai, ça, où est-elle ? Celle qui a donné naissance à des films que j'ai tant aimés, dans les années 80 : Can't Hardly Wait, Sixteen Candles, Some Kind of Wonderful, Say Anything...
    ...et dans les années 90 : She's All That, 10 Things I Hate About You, You Drive Me Crazy, Bring It On...
    Depuis dix ans, à quelques exceptions près, on n'a eu droit qu'à des teen rom-coms estampillées Disney, avec en tête d'affiche les nouvelles starlettes qu'ils s'efforcent à tout crin de faire monter : Hilary Duff, Selena Gomez, etc.
    Le dernier bon teen-movie romantique que j'aie vu, c'était Prom, d'ailleurs signé Disney lui aussi. Et là, pour le coup, il était ultra-traditionnel, mais je l'ai adoré.
    Je lance donc ce cri du cœur : où sont les autres ? :'(
    Est-ce que les ados ne rêvent plus ?
    Où alors, est-ce qu'ils ne vont plus suffisamment au cinéma ni n'achètent de DVD ?

    Voilà, je m'arrête là parce que je crois que ce commentaire est déjà très long ;)
    Encore bravo pour l'article, et bisous !

  • #8

    Litchee-bluettes (mardi, 12 février 2013 13:59)

    Ah si, une dernière chose quand même : les filles au-dessus, là, elles sont où vos recommandations de super films sud-coréens ? Parce que moi je ne demande qu'à les voir, mais "comédie romantique sud-coréenne" c'est large :'(
    Donnez-moi au moins deux ou trois titres pour me lancer, par pitié !

  • #9

    Lili (mercredi, 28 août 2013 23:19)

    Merci pour ce site. Je pensais etre la seule a regretter la disparition de ce genre et cela fait un bien fou de voir que beaucoup souhaiterait leur retour. Le probleme majeur a mon sens est que la comedie romantique souffre d une etiquette: ringuarde! Ce qui me fait profondement sourir: c est davantage le mot d un ado "rebel" (non non non moi je sui pa romantique) que la realite de la chose. En 2013 on veut nous laisser t penser que les sentiments , l emoi, l amour et les emotions sont has been. D ou le nouveau must holywoodien remodeler, refonder, nettoyer le genre. Quel erreur, je parie qu un com rom ds les regles de l art, serait en 2013 un carton plein tous public. Les sentiments sont la nature de l homme! Hollywood si tu ns entends!

FilmsdeLover.com a été séduit par Jimdo.fr. Contrat prénuptial. Logo et typographie FDL par la talentueuse Jup. © 2008-2016  

FilmsdeLover.com

Depuis 2008, nous ne parlons sur ce site que des comédies romantiques et des films d'amour. Lisez nos avis, consultez nos dossiers, profitez de nos idées de cadeaux, de musiques, de répliques inspirées de nos films d'amour préférés pour trouver l'inspiration en vue de votre soirée en amoureux avec l'élu(e) de votre coeur, ou bien tout(e) seul(e), sous une couverture et un chocolat chaud à portée de main, les deux seuls cas de figure où la comédie romantique est obligatoire. Bonne visite !
Créé avec amour en Normandie Created with love in Normandy