Derniers avis ajoutés
2016
2005
2016
2016
2016
2011
1996
2005
2004
2012
2014
2006

ven.

09

nov.

2012

Versus #4 : "Rendez-vous" (1940) contre "Vous avez un mess@ge" (1998).

Par LoveMachine.
Par LoveMachine.

 

Sortie en 1998, "Vous avez un mess@age" est à peu de choses près la meilleure comédie romantique qui existe selon moi. Je ne pouvais donc pas ne pas revenir sur le film qui l'a inspirée, le culte "Rendez-vous" sorti en 1940, et les comparer dans ce nouveau numéro de "Versus".

La musique

Pas de compétition dans cette catégorie puisque la musique de "Rendez-vous" est réduite à sa plus simple expression, ne laissant aucune impression durable. En comparaison, la bande-originale composée par George Fenton pour "Vous avez un mess@ge" est un véritable délice. Légère, pétulante et printanière, elle joue d'ailleurs un grand rôle pour le spectateur. Moment confession : je peux passer des soirées d'hiver à n'écouter que cette bande-originale pendant que j'écris pour le site. Comme en ce moment. Pas de raison que je sois le seul à en profiter ceci dit. Voilà donc pour toi.

En plus de sa bande-originale instrumentale, le film propose une panoplie de jolies chansons de Harry Nillson, Roy Orbinson et Sinead O'Connor, comme celle-ci :

AVANTAGE : "Vous avez un mess@ge" (1998)

 

Le casting

Difficile de départager les couples cultes que sont James Stewart - Margaret Sullavan et Tom Hanks - Meg Ryan. J'ai néanmoins un faible pour le personnage de Meg Ryan par rapport à celui de Margaret Sullavan. James Stewart joue lui un personnage bien plus sympathique que celui de Tom Hanks, même si au fond, on donnerait le bon dieu sans confession à ces deux-là.

 

EGALITE

 

L'intrigue (Attention, spoilers !)

L'intrigue entre les deux films a beau être sensiblement la même, l'époque à laquelle ils ont été tournés ont forcément influé sur leurs différences. Pourtant, comme je l'ai dit, la racine est presque la même. Dans les deux films, il s'agit de deux personnes qui se connaissent, se détestent et correspondent pourtant ensemble anonymement au point de tomber amoureux l'une de l'autre.

 

Dans la version de 1940, ces deux-là sont collègues et travaillent dans une petite boutique qui vend de tout dans le centre de Budapest. Dans la version de 1998, ils sont deux libraires aux moyens bien différents se livrant une bataille féroce pour tenter d'exister dans un quartier bobo de Manhattan. Pourtant, on retrouve dans les deux une certaine vision du monde du travail, l'un mettant davantage l'accent sur la relation entre le patron et ses employés (1940), l'autre préférant privilégier le combat entre les grosses chaines et les petites enseignes indépendantes. A chaque époque ses préoccupations.

 

C'est d'ailleurs surprenant de constater que si "Rendez-vous" regardait volontiers en arrière avec cette image du bon chef presque père de famille dans l'insouciance de la période pré-seconde guerre mondiale, "Vous avez un message" est lui beaucoup plus précurseur dans de nombreux autres domaines (un peu plus vains certes), comme la disparition des petites librairies indépendantes face aux grandes chaines, la démocratisation d'Internet pour la communication entre les personnes ou bien les frémissements de la conquête du monde par Starbucks Coffee (j'avais prévenu que c'était vain).

 

Le développement d'Internet oui, parce que dans "Vous avez un message", les deux personnages principaux ne s'écrivent plus des lettres, mais des e-mails. C'est d'ailleurs plus vraisemblable que les petites annonces du film original mais c'est une affaire de goût, j'imagine, et surtout d'âge.

 

Pourtant, et c'est là la magie des comédies romantiques quand le script est bien écrit, quelques scènes sont quasiment identiques d'un film à l'autre. Je parle entre autres de la scène dans le café, quand le personnage masculin s'aperçoit que sa pire ennemie est en fait la personne avec laquelle il correspondait depuis le début.

La suite du film est peu ou prou la même, même si comme dit plus haut, "Rendez-vous" s'attarde sur d'autres aspects que "Vous avez un message", notamment sur la vie de la boutique. Mais "Rendez-vous" à mon sens loupe le seul moment qu'il ne devait pas louper, à savoir la fin, bien éloignée de l'efficacité et du romantisme de celle de "Vous avez un message", qui reste à ce jour encore un moment culte des films romantiques.

AVANTAGE : "Vous avez un mess@ge" (1998)

Verdict

Mon jugement est partial puisque j'adore "Vous avez un message". C'est une comédie romantique tout ce qu'il y a de plus parfaite et "Rendez-vous" parvient presque à se hisser à son niveau, ce qui est déjà en soi un exploit. Le mieux est encore pour vous de vous faire votre propre avis. L'un comme l'autre devrait rassasier la soif romantique qui vous anime.

 

Partager cet article...


Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Gaerielle (vendredi, 28 décembre 2012 18:52)

    J'en avais déjà fait mention dans un commentaire de "Rendez-vous", mais cette histoire a été aussi reprise dans "In the good old Summertime" (1958) avec la délicieuse Judy Garland dans le rôle de Meg Ryan / Margaret Sullavan, qui interprète quelques chanson d'ailleurs... C'est un film génial qui gagne vraiment à être connu !! Van Johnson qui lui fait face est vraiment bien aussi. Et Buster Keaton dans un petit rôle... Superbe film, vraiment !! :)

  • #2

    Gaerielle (vendredi, 28 décembre 2012 18:57)

    (rectification : le film date de 49... !)
    Un film de l'âge d'or d'Hollywood à découvrir !!
    (bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=rBxBkNFMk9c )

FilmsdeLover.com a été séduit par Jimdo.fr. Contrat prénuptial. Logo et typographie FDL par la talentueuse Jup. © 2008-2016  

FilmsdeLover.com

Depuis 2008, nous ne parlons sur ce site que des comédies romantiques et des films d'amour. Lisez nos avis, consultez nos dossiers, profitez de nos idées de cadeaux, de musiques, de répliques inspirées de nos films d'amour préférés pour trouver l'inspiration en vue de votre soirée en amoureux avec l'élu(e) de votre coeur, ou bien tout(e) seul(e), sous une couverture et un chocolat chaud à portée de main, les deux seuls cas de figure où la comédie romantique est obligatoire. Bonne visite !
Créé avec amour en Normandie Created with love in Normandy