Derniers avis ajoutés
2016
2005
2016
2016
2016
2011
1996
2005
2004
2012
2014
2006

sam.

07

mai

2011

Interview : Kubilay Üner, compositeur de la bande-originale de "For lovers only".

Nous continuons notre exploration de l'univers de "For lovers only", le prochain film des frères Polish en interviewant cette fois-ci le compositeur de la bande-originale, Kubilay Üner, qui nous a fait le plaisir de répondre en longueur à nos questions.

This is a translated interview. To read it in English, click here.

Kubilay Üner (par Donato Sardella)
Kubilay Üner (par Donato Sardella)

Films de Lover : Bonjour Kubilay ! Pouvez-vous vous présenter en quelques mots pour nos visiteurs qui ne vous connaitraient pas ?

 

Kubilay Üner : Je suis compositeur et producteur de musique aussi éclectique, exubérant et aventurier dans mon métier que possible. Je compose de la musique pour toutes sortes de média - j'ai travaillé pour des films, des émissions et séries télévisées, des concerts et des albums. Je suis né à Munich en Allemagne et j'y ai vécu longtemps même si j'ai habité également au Canada et au Brésil dans mon enfance. Ma mère est allemande et mon père était Turc, d'où mon nom. Depuis que je suis enfant, j'ai toujours voulu faire de la musique. Après avoir été diplômé en musique d'un lycée de Munich, j'ai étudié la composition d'abord à Cologne puis à CalArts à Los Angeles. Dès que je suis arrivé à CalArts, je suis tombé amoureux de Los Angeles et j'ai décidé de rester. Je n'imagine pas vivre ailleurs depuis, j'adore cette ville.

 

Films de Lover : Comment en êtes-vous arrivé à travailler sur "For lovers only", le prochain film des frères Polish ?

 

K. Ü. : J'ai toujours été un grand fan des films des frères Polish. Michael et moi étions étudiants à CalArts à peu près en même temps et je me souviens l'avoir vu avec son frère sur le campus. Mais nous ne nous connaissions pas vraiment. En 2006, je l'ai contacté pour lui demander d'être un membre du jury de "Film2Music", un concours de films que je montais à cette époque. J'avais invité des réalisateurs du monde entier à créer un film basé sur une musique de mon album instrumental "Cinematic". Nous avons reçu 94 films et les vainqueurs ont été projetés au festival de Sundance 2007.

 

Après "Films2music", Michael et Mark m'ont demandé d'écrire la musique de leur film "Stay cool" [NdFdL : c'est une comédie romantique avec Winona Ryder,inédite en France et c'est bien dommage]. Nous avions donc déjà une très bonne relation de travail quand ils ont fait "For lovers only" et je pense que c'est pour cela qu'ils m'ont appelé et offert cette opportunité.

 

Films de Lover : A quel point les frères Polish se sont-ils impliqués dans la création de la musique ? Avaient-ils une idée bien précise de ce qu'ils voulaient ou est-ce qu'ils vous ont laissé expérimenter ? Avez-vous pu les accompagner sur le tournage ?

 

K. Ü. : Michael et Mark sont les meilleurs collaborateurs qu'un compositeur puisse espérer. J'adore travailler avec eux et sur cette bande-originale en particulier, nous avons été très proches. Ils ont une vision très précise de ce que la musique doit évoquer dans certaines scènes mais ils savent aussi garder un esprit ouvert sur la mélodie de la musique.

 

J'ai donc beaucoup expérimenté, surtout au début. J'ai choisi une scène qui me paraissait montrer l'essence de la relation amoureuse entre les deux principaux personnages et j'ai composé quatre morceaux différents. Je voulais que cette musique soit très thématique et je voulais donc trouver assez rapidement le bon ton de l'ensemble.

 

Ils ont vraiment apprécié la quatrième proposition et c'est devenu mon guide musical pour l'intégralité de la bande-originale. Malheureusement, je n'ai pas pu les accompagner sur le tournage. Même si j'adore ça, ils étaient déjà revenus aux Etats-Unis et en plein montage quand j'ai rejoint le projet.

 

Films de Lover : "For lovers only" est un hommage à la Nouvelle Vague. Avez-vous tenté de reproduire cela dans la musique ?

 

K. Ü. : J'ai plus essayé de rendre hommage que de reproduire. Bien sûr, avec tous les éléments stylistiques du film qui renvoient à la Nouvelle Vague, il devait y avoir une référence claire à cette époque dans la musique et je m'en suis inspiré dans mes propositions initiales. Le film utilise des éléments de la Nouvelle Vague mais dans le contexte d'une histoire nouvelle et contemporaine. J'ai essayé de faire cela pour la musique.

 

Bon nombre des sonorités et des instruments utilisés, ainsi que le caractère général de la musique, sont inspirés des bandes-originales des films français de cette époque. Mais j'ai vraiment voulu faire évoluer cette approche musicale en une nouvelle chose et je voulais être certain que la musique ait une tonalité actuelle, a l'instar de l'histoire.

 

 

Films de Lover : Les frères Polish nous ont dit lors d'une interview que vous aviez basé l'un des thèmes de "For lovers only" sur un morceau composé pour demander votre femme en mariage. Est-ce vrai ?

 

K. Ü. : Tout à fait ! En fait, il s'agit du seul thème du film et il apparait dans presque tous les morceaux. Après ma troisième proposition pour le morceau-test, les frères n'étaient toujours pas vraiment emballé. Ils ont dit quelque chose comme "on ne ressent pas vraiment la profondeur de leur amour". J'ai donc décidé de changer mon approche et au lieu de composer un autre morceau à partir de rien, j'ai fouillé parmi mes compositions précédentes. J'ai plusieurs livrets remplis de centaines d'idées musicales que je note dès qu'elles me viennent, précisément pour ce genre de situations.

 

Et j'ai retrouvé cette mélodie d'une chanson que j'avais écrite pour ma femme Jen, une semaine environ avant de la demander en mariage. A cette époque, je savais bien sûr déjà que j'allais lui demander sa main. Je me suis dit que cela devrait faire l'affaire.

 

Jen et moi avons été marié depuis plus de quinze ans maintenant et nous sommes autant amoureux qu'à l'époque de notre mariage. Il n'y a rien de plus profond que cet amour. J'ai donc composé une proposition basée sur cette mélodie et je l'ai envoyée aux frères sans leur dire l'origine du morceau. Ils m'ont aussitôt répondu qu'ils l'avaient adoré ! Il y a donc un peu de magie dans ces quelques notes de musique.

 

 

Films de Lover : D'après ce que l'on peut lire sur votre site internet, vous vous êtes entouré sur cette musique d'un joueur de trompette, d'une violoniste et d'un violoncelliste. Préfèrez-vous travailler avec une poignée de musiciens plutôt qu'avec, par exemple, un orchestre ?

 

K. Ü. : C'est différent pour chaque film. Chaque bande-originale que je compose provient du film dont elle est tirée. Le film me dicte la sonorité de la musique et le type de musiciens qu'il me faut. Je n'ai donc pas de préférences, mais les films en ont. "For Lovers only" est un film intime et très romantique, centré sur deux personnes que l'on peut voir dans quasiment l'intégralité des images. Le style très "Nouvelle vague" du film est intime, personnel, brut et basé sur l'improvisation. Les musiciens choisis devaient s'intégrer dans ce sentiment.

 

La trompette, jouée par Daniel Rosenboom, un jeune joueur très talentueux, est la "voix" principale de la bande-originale et c'est un choix approprié parce que cela renvoie aux années 60, époque à laquelle il y avait bien plus de solos de trompettes dans les films que maintenant. C'est également un instrument incroyablement brut et émouvant quand vous l'enregistrez. Le violoncelle et le violon apparaissent uniquement dans le thème final mais ils ont un puissant impact parce que le caractère de la musique change énormément, pour s'approcher de celle d'un "film muet", en gardant toujours le thème principal.

 

Lili Haydn, notre violoniste et Derek Joseph Stein, notre violoncelliste, sont deux merveilleux artistes avec des voix uniques. J'ai joué les autres instruments moi-même - piano, basse, guitare, synthétiseurs, mélodica - d'une part parce que j'adore jouer et mettre mes mains dans le cambouis autant que possible mais également parce qu'il fallait s'en tenir au budget. C'est aussi cela être un artiste : travailler avec ce que l'on nous donne et le transformer en quelque chose d'émouvant, excitant ou magnifique !

 

Films de Lover : Quels sont vos prochains projets ? Allez-vous continuer à composer des bandes-originales ?

 

K. Ü. : Bien sûr ! "For lovers only" est mon douzième film il me semble et je ne compte pas m'arrêter là. J'attends que deux autres films soient prêts pour travailler dessus. L'un est un documentaire sur un de mes réalisateurs préférés et l'autre est un magnifique drame, assez sombre, mais je ne peux pas en dire plus pour l'instant. Je vais aussi continuer à écrire de la musique en dehors du cinéma.

 

Je compose actuellement un morceau basé sur une mélodie turque pour un concert du Unterbiberger Hofmusik, un superbe orchestre de Munich qui associe de la musique traditionnelle bavaroise avec d'autres influences. Je travaille également sur deux nouveaux albums. L'un est la suite de "Cinematic" tandis que l'autre est un album basé sur un livre. Encore une fois, je ne peux pas trop en dire mais j'en parlerai sur mon site internet le moment venu.

Films de Lover : Dernière question, la classique "Et si vous deviez choisir un seul film romantique pour une soirée avec votre femme, quel serait-il et pourquoi ?".

 

K. Ü. : C'est une question facile. Jen et moi avons un film que nous regardons à intervalles réguliers. On doit bien l'avoir vu deux douzaines de fois  et il s'agit de "L.A. story" de et avec Steve Martin. C'est une comédie mais c'est également une histoire d'amour, une histoire d'amour qui plus est très spécifique à Los Angeles. Donc nous le considérons comme notre film à nous, étant donné que nous nous sommes rencontrés ici et que nous adorons cet endroit.

 

Un grand merci à Kubilay Üner d'avoir accepté de répondre à nos questions !

 

Propos recueillis par e-mail

et traduits par Frédéric R.

 

 

A noter que la bande-originale de "For lovers only" devrait être bientôt disponible sur iTunes.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Emilie (mercredi, 13 juillet 2011 16:04)

    C'est marrant parce qu'autant les musiques entendues dans les teasers ("La noyée", "Toute ressemblance" et "Sex Tourists") m'ont emballées immédiatement avant même de voir le film, autant j'ai mis plus de temps à "intégrer" les compos de Kubilay Üner. Peut-être est-ce dû au fait que je ne suis pas de la génération "Nouvelle Vague" et que mes connaissances cinématographiques sont limitées dans ce domaine, je ne sais pas... Mais alors par contre, pendant et après le premier visionnage du film, wow !!! J'écoute les morceaux de KU en boucle en ce moment et elles prennent tout leur sens quand on a des images à mettre dessus. Il a fait un travail magnifique, tout en sensibilité. J'ai lu cette interview lors de sa parution mais je ne viens que maintenant vous en remercier. :-)

  • #2

    FilmsdeLover.com (mercredi, 13 juillet 2011 18:14)

    Merci Emilie ! C'est très sympa comme compliment. Kubilay est sur Twitter et Facebook donc n'hésite pas à lui dire ce que tu en as pensé, je pense qu'il appréciera. ;)

FilmsdeLover.com a été séduit par Jimdo.fr. Contrat prénuptial. Logo et typographie FDL par la talentueuse Jup. © 2008-2016  

FilmsdeLover.com

Depuis 2008, nous ne parlons sur ce site que des comédies romantiques et des films d'amour. Lisez nos avis, consultez nos dossiers, profitez de nos idées de cadeaux, de musiques, de répliques inspirées de nos films d'amour préférés pour trouver l'inspiration en vue de votre soirée en amoureux avec l'élu(e) de votre coeur, ou bien tout(e) seul(e), sous une couverture et un chocolat chaud à portée de main, les deux seuls cas de figure où la comédie romantique est obligatoire. Bonne visite !
Créé avec amour en Normandie Created with love in Normandy