Derniers avis ajoutés
2016
2005
2016
2016
2016
2011
1996
2005
2004
2012
2014
2006

sam.

24

avril

2010

Interview : Mark Bradshaw, compositeur de la bande-originale de "Bright Star".

Mark Bradshaw est un nouveau-venu dans le monde des bande-originales mais il a frappé un grand coup en mettant en musique les amours contrariés du poète John Keats et de sa voisine Fanny Brawne dans "Bright Star" de Jane Campion. LoveMachine a réussi à le contacter pour lui poser quelques questions. Rencontre avec un musicien avec lequel il faudra désormais compter. (This is a translation. Read the original interview here.)


LoveMachine : Sur Internet, on ne trouve rien sur vous. Donc ma première question va être : Qui êtes-vous, Mark Bradshaw ?

Mark Bradshaw : Je suis un jeune compositeur de 27 ans qui vient juste de commencer à écrire de la musique pour le cinéma. J'ai étudié la musique expérimentale à l'Université des Beaux-Arts de Sydney en Australie. En ce moment, je vis à Londres et je profite du printemps.

 

LoveMachine : Comment un tout jeune compositeur comme vous en vient à travailler avec une célèbre réalisatrice comme Jane Campion ?

M. B. : Il y a quelques années, j'ai invité Jane Campion à l'un de mes concerts. J'y jouais quelques-unes de mes compositions avec un ensemble voix/cordes et elle a vraiment apprécié. Nous sommes devenus de bons amis. Pour son 50ème anniversaire, elle m'a demandé de composer une heure de musique sur le thème de "La vie après la mort". C'est alors qu'elle m'a proposé de composer la musique de "Bright Star". En attendant qu'il se tourne, nous en avons profité pour collaborer sur deux courts-métrages, "The Water Diary" et "The Lady Bug".

LoveMachine : J'écoute beaucoup de bandes-originales et je trouve que certains instruments que vous utilisez et le son qu'ils produisent sont particuliers, par exemple lors des premières notes de "Negative capability".

M.B. : Dès le début, Jane a été très claire sur ce qu'elle voulait et ne voulait pas. Elle ne voulait pas que cela ressemble à ce que l'on conçoit traditionnellement de la bande-originale et cela m'a libéré et m'a permis de réfléchir "latéralement" à ce que la musique devait exprimer. J'ai utilisé par exemple des bols chantants et un clavecin pour les sons que l'on entend au début de "Negative capability".

 

Je voulais exprimer une énergie invisible, ce courant qui passe entre deux personnes qui découvrent l'amour pour la première fois. Puis vient un passage au violon un peu plus vibrant avec lequel je voulais exprimer une impression de légèreté.

"Bright Star" est une histoire très intime et très tendre, brute et vulnérable.Je pensais que composer pour un orchestre réduit comprenant des instruments tels que le violon, le violoncelle et le clavecin serait plus approprié pour raconter cette histoire d'amour qui est au coeur du film.

LoveMachine : Sur le CD de la bande-originale, on peut entendre les voix d'Abbie Cornish et de Ben Wishaw récitant quelques poèmes de John Keats sur certaines pistes de l'album. Est-ce parce que vous pensez que votre musique ne peut pas être dissociée des poèmes ?

M.B : Il était normal d'inclure la poésie de Keats sur le CD, étant donné qu'elle est la véritable musique du film. La combinaison des poèmes et de la musique me semblait très puissante dans certains morceaux.

LoveMachine : Où avez-vous puisé l'inspiration pour composer les différents thèmes de la bande-originale ?

M.B.: Je voulais que la musique jaillisse de l'histoire et des rythmes internes des personnages. Heureusement, j'ai pu compter sur les poèmes de Keats et les lettres pour m'aider à me mettre dans la peau des personnages. Keats a développé une théorie appelée "capacité négative", ce don de séjourner dans le mystère et le doute sans se soucier de poursuivre faits ou raison. Elle m'a particulièrement inspiré et j'ai commencé à m'intéresser à"l'espace négatif" dans la musique.

"Human Orchestra", composé par Mark Bradshaw.

 

Avec le duo vocal au début et à la fin du film, j'ai tenté de capturer l'espièglerie qu'avaient Keats et Fanny en commun. "L'orchestre humain" est quelque chose que Keats et ses amis ont vraiment fait. Ils se retrouvaient et apprenaient à jouer leurs morceaux préférés de Mozart ou Beethoven et aucun d'entre eux n'était des musiciens accomplis. C'était en quelques sorte le premier groupe de musique amateur.

LoveMachine : On sent et entend une touche très "organique" dans certains morceaux, en particulier "Letters" et "Negative capability" avec des extraits de sons naturels.

M.B.: C'est vrai, oui. Tous les morceaux ont été conçus et construits de manière assez organique et intuitive. La nature est une grande inspiration pour moi.

 

"Negative capability",

composé par Mark Bradshaw.

 

LoveMachine : Quand j'ai vu le film, j'ai été assez surpris de ne pas entendre de musique à certains moments clés. Etait-ce un choix concerté avec Jane Campion, la réalisatrice ?

Tout à fait, nous ne voulions pas que la musique force les émotions du public. Nous ne voulions pas manipuler ou dicter le public à ressentir quelque chose. Pour certaines scènes, nous savions qu'avoir de la musique n'aurait pas été utile. Je me suis rendu compte que la musique est plus puissante quand on l'utilise avec parcimonie. Je pense d'ailleurs que la scène où Fanny perd tout espoir ou celle quand elle lit le poème "Bright Star" à la fin du film gagnent en puissance parce qu'il n'y a pas de musique.

 

LoveMachine : Dernière question, Mark, qui est un peu un classique sur ce site : Quels sont vos trois films d'amour préférés ?

M.B.: "Les ailes du désirs", "In the mood for love" et "la leçon de piano".

 

 

Propos recueillis par LoveMachine (courriel).


Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Damien (samedi, 24 avril 2010 11:07)

    Il aime les ailes du désir, c'est un gars bien :-).
    Excellente interview !

  • #2

    Pascale (samedi, 24 avril 2010 12:53)

    Vraiment sympa .

  • #3

    Petra (mardi, 07 septembre 2010 20:21)

    Très bel entretien. Un bonheur à lire pour apprendre plus sur la bande son et le film "Bright Star". Ce serait bien aussi de mettre en ligne la "VO".
    Merci beaucoup.

  • #4

    MyLoveQ (vendredi, 26 octobre 2012 19:00)

    Je viens de découvrir cette superbe interview. J'aimais beaucoup la bo de ce merveilleux film, mais j'avoue que n'ayant pas vraiment l'oreille musicale, je n'avais pas fait attention à tous les éléments (instruments particuliers, etc.). Je crois que je devrais l'écouter plus en profondeur :D

    Merci de nous offrir de si belles interviews ;-)

  • #5

    Romane (vendredi, 14 juin 2013 19:59)

    Sublime !!

FilmsdeLover.com a été séduit par Jimdo.fr. Contrat prénuptial. Logo et typographie FDL par la talentueuse Jup. © 2008-2016  

FilmsdeLover.com

Depuis 2008, nous ne parlons sur ce site que des comédies romantiques et des films d'amour. Lisez nos avis, consultez nos dossiers, profitez de nos idées de cadeaux, de musiques, de répliques inspirées de nos films d'amour préférés pour trouver l'inspiration en vue de votre soirée en amoureux avec l'élu(e) de votre coeur, ou bien tout(e) seul(e), sous une couverture et un chocolat chaud à portée de main, les deux seuls cas de figure où la comédie romantique est obligatoire. Bonne visite !
Créé avec amour en Normandie Created with love in Normandy